Football : La valse des vainqueurs

Football : La valse des vainqueurs

Un Bordeaux fidèle à son image, solide mais trop prudent, a débuté sa campagne de Ligue des champions de football mardi sur le terrain de Galatasaray par un nul (0-0) porteur d’espoir, d’autant que Eindhoven et Liverpool se sont aussi neutralisés (0-0) dans le groupe C.
La première soirée de C1 de la saison a par ailleurs permis à Barcelone de montrer ses muscles, face à la faible équipe du Levski Sofia (5-0), à l’attention des autres candidats à la victoire finale, pour la plupart déjà en forme, à l’exception de l’Inter Milan, battu par  le Sporting Portugal (0-1).
Deuxième l’an dernier en championnat grâce à une défense de fer et un réalisme, Bordeaux n’a pas perdu son identité à l’heure de retrouver la C1, six ans après sa dernière apparition. Dans le stade où Liverpool fut sacré roi d’Europe en 2005, les Girondins ont pris un point.
« Avec tous nos changements dans l’équipe, notamment au milieu du terrain où il manquait de la complicité, c’était très difficile de prendre plus qu’un point ce soir», a commenté le manageur des Girondins Ricardo.
Un point qui confirme que Bordeaux aura son mot à dire dans un groupe très homogène, sur le papier, mais aussi dans les résultats puisque Liverpool est allé également obtenir un 0-0 en déplacement, sur la pelouse du PSV Eindhoven.
Ce qui rend Ricardo plutôt confiant: « Quand on commence à prendre 1 point ici, si on en prend 3 au prochain, on entre dans une hypothèse de qualification ». À condition de gagner contre le PSV.
Le FC Barcelone, vainqueur en mai de sa deuxième Ligue des champions, n’a laissé à personne le soin de marquer le premier but de la phase de poules. Dès la 6e minute face au Levski Sofia, Iniesta, sur un ballon de Ronaldinho prolongé par Eto’o, a ainsi mis les Catalans sur la route de leur premier succès européen de la saison. Giuly, Puyol, Eto’o et Ronaldinho ont ensuite donné de l’ampleur au succès du Barça, qui a un peu digérer la gifle (0-3) subie en Supercoupe d’Europe face au FC Séville.
«La première chose, c’est de gagner, a rappelé le capitaine catalan Puyol. Après, oui, c’est satisfaisant de marquer autant».
L’autre géant du groupe A, et rival déclaré de Barcelone à la victoire finale, Chelsea, est également parti du bon pied face au Werder Brême (2-0). Une entrée en matière "fantastique" selon José Mourinho.
L’Inter Milan a pour sa part commencé de la pire des façons sur le terrain du Sporting avec une défaite (0-1) et un exclu, Patrick Vieira. Malgré sa paire de récupérateurs Vieira-Dacourt et son duo offensif Adriano-Ibrahimovic, le club nerazzurro a cédé sur une frappe somptueuse de Caneira (64).
Le Bayern, dans le même groupe, n’a connu des difficultés que pendant 45 minutes. Les Bavarois ont ensuite trouvé le bon rythme en seconde période avec quatre buts contre un Spartak Moscou dépassé (4-0). Même scénario dans le groupe D pour l’AS Rome qui a atomisé le Shakhtar Donetsk (4-0) en marquant tous ses buts dans les 25 dernières minutes. L’autre favori de la poule, Valence, a également bien démarré avec un succès (4-2) sur la pelouse de l’Olympiakos Le Pirée.
Fernando Morientes, l’homme qui avait permis à Monaco d’atteindre la finale en 2004, n’a pas manqué l’occasion de s’illustrer sous son nouveau maillot avec un triplé qui n’a laissé aucune chance aux Grecs.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *