Football : Le Real occupe la première place

Après deux saisons discrètes, le  Brésilien Julio Baptista, auteur du but de la victoire du Real Madrid à  Barcelone dimanche lors du « Clasico » espagnol (1-0), fait son retour au premier  plan en cette fin d’année.
«C’était un grand match, un souvenir inoubliable, déclarait Baptista dimanche soir au Camp Nou. Je me suis senti merveilleusement bien. Mon but a  été important mais ce n’est pas une victoire individuelle, c’est un triomphe de  toute l’équipe. Grâce à la solidarité et aux efforts de chacun, nous avons réussi à gagner un match aussi important que celui-là. Sur un plan personnel, qu’est-ce que je peux bien ajouter ?»   Julio Baptista, surnommé la « Bestia » (Bête) en Espagne pour sa carrure de  catcheur, a profité de l’absence du meneur de jeu Guti, suspendu à Santander le  1er décembre, pour entrer dans l’équipe première et ne plus la quitter.
L’ancien joueur de Séville et d’Arsenal, 26 ans, a disputé 10 matches en  Liga cette saison, dont quatre comme titulaire, les quatre derniers du Real.
«Julio Baptista a simplement fait une chose, travailler et avoir confiance en ses possibilités. Il mérite ce qu’il lui arrive», commentait l’entraîneur Bernd Schuster après la victoire au Camp Nou, qui permet au Real  d’avoir sept points d’avance sur le Barça en tête du championnat. «Julio avait fait un grand match contre le Racing Santander quand il a  remplacé Guti et il faut continuer à lui faire confiance», soulignait déjà  Schuster le 11 décembre, après le succès en Ligue des champions contre la Lazio  Rome (3-1), avec une ouverture du score du Brésilien. Bernd Schuster utilise l’international brésilien en milieu de terrain, au  côté du Malien Mahamadou Diarra, un poste connu à Sao Paulo (1re div. brésilienne) mais oublié à Séville, où il a marqué comme attaquant la bagatelle  de 38 buts en deux saisons de Liga. La « Bestia » a ensuite pris la direction du Real Madrid (pour un transfert de 24,5 millions d’euros), refusant Arsenal, où il a finalement joué la saison  dernière (24 matches de championnat, 3 buts) dans le cadre d’un échange avec  l’international espagnol José Antonio Reyes. Lors de sa première saison au Real, baladé de poste en poste, il avait réussi malgré tout à jouer 32 matches et à marquer huit buts. Mais le Real ne comptait plus sur lui, d’où le prêt à Arsenal la saison dernière et d’insistantes rumeurs de transfert cet été.

• Sébastien Guin(Afp)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *