Football : Les tournois des quartiers, entre la passion et la satisfaction de l’envie

Football : Les tournois des quartiers, entre la passion et la satisfaction de l’envie

A Salé, comme dans toutes les villes du Royaume qui ont connu une croissance démographique et un développement urbanistique remarquables ces dernières années, les clubs se trouvent incapables de contenir et d’encadrer une jeunesse elle aussi en progression constante. Les tournois des quartiers constituent ainsi le terrain idéal pour des centaines de jeunes au sommet de leur fougue pour faire valoir leur potentiel, dans l’attente des jours meilleurs . Avant le coup d’envoi des compétitions, souvent donné au cours de la deuxième semaine de ce mois béni, les préparatifs battent leur plein avec la constitution des équipes, l’acquisition du matériel (sportif) nécessaire avec la cotisation de tous les participants, la préparation du terrain et parfois les « transferts » des joueurs d’autres quartiers.
Ainsi, derrière la face effective du football national, représenté par des clubs de renommée tels que, les FAR, le Raja et le Wydad de Casablanca et autres , se trouvent des milliers de jeunes qui animent et pratiquent cette discipline, dans des espaces désertés et parfois impraticables, soucieux d’assouvir leur passion adorée à la folie: le toucher au cuir.
Mais il n’en demeure pas moins que ces tournois sont gérés par les règlements de la « FIFA », des règlements acquis par ces jeunes joueurs qui, à force de rêver de la pratique de leur sport préféré sur des terrains gazonnés, maîtrisent parfaitement le jeu et ses règles. Le déroulement de ces tournois reste toutefois confronté à plusieurs obstacles, liés tant à l’organisation (disponibilité des terrains, arbitrage,) qu’aux équipes qui contestent les «pots-de-vin», les «transferts litigieux», l’alignement d’un joueur par plus d’une équipe Les «vedettes» des équipes des quartiers ont elles aussi leurs soucis. Un joueur qui cherche à s’assurer une place de titulaire, trouver une équipe à la hauteur de ses ambitions, voire participer à d’autres tournois loin de son fief. Dans l’objectif de consolider le rayonnement des tournois des quartiers, consacrer le fair-play et mettre en avant une concurrence loyale, des associations ont pris la charge d’organiser des Championnats des quartiers, pour réunir les jeunes dans une seule compétition, au lieu de tournois organisés dans des régions diverses. Dans l’une des actions illustrant parfaitement l’importance accordée à ces jeunes sportifs, la Fondation Mohammed V pour la solidarité a procédé à la création de l’espace sportif « Oulad Ziane » à Casablanca, doté d’infrastructures sportives, et de plusieurs terrains de football. Une telle action encourage et incite à la pratique sportive et assure la pérennité des tournois des quartiers, ces rendez-vous sportifs qui constituent une bouffée d’oxygène pour une large couche sociale.
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *