Football : qui sera champion ?

Football : qui sera champion ?

Le Championnat du Groupement national de football arrive à terme ce week-end. Le hasard, mais surtout le jeu et l’issue des matchs disputés le long du championnat, auront voulu que le suspense demeure entier jusqu’à cette journée de clôture. Cette trentième journée aura en effet le mérite de lever le voile sur celui que l’on appellera communément «tenant du titre». Une dénomination qui lui sera attribuée durant toute une saison. Quoi de plus normal, puisque ce titre n’est autre que la convoitise des 16 clubs engagés dans le GNF-1. Le Hassania d’Agadir, le RAJA de Casablanca, le Wydad et finalement le CODM de Meknès sont les quatre prétendants au sacre de cette saison. Tous ayant réussi à prendre position en haut de la pyramide à l’approche de la dernière journée. Tous, également, déploieront tous leurs efforts lors de cette journée exceptionnelle, s’apparentant au «finish» d’une course à pieds, où les athlètes vident leurs dernières réserves d’énergie. Le sprint final est donc amorcé. Toutefois, le tenant du titre dispose d’une longueur d’avance et reste favori pour l’emporter. En effet, grâce à 2 points d’avance que possède le HUSA sur les trois autres clubs, une simple victoire le mènera au sacre, sans tenir compte des issues des autres rencontres. Moins que ça, il suffit que le Hassania fasse match-nul pour garder son titre, puisqu’il écrasera ses deux poursuivants directs au goal-average, au cas où ceux-ci glaneraient les 3 points de la victoire et se mettent à niveau du leader. Mais cette hypothèse reste toutefois conditionnée par une défaite, sinon une maigre victoire du RAJA, dont 2 points seulement le séparent du HUSA au niveau du goal-average (+18 contre +20). Lors de cette ultime journée, le sort aura voulu que les Gadiris rencontrent un autre prétendant au titre, le WAC en l’occurrence. Par ailleurs, le destin du RAJA, du CODM et du WAC reste étroitement lié aux résultats des différents matchs. Au fait, ces clubs n’ont pas leur destin en main et même s’ils réalisent un succès en dernière journée, ils ne pourraient crier victoire pour autant. Tout d’abord, ils sont tenus de gagner avec, comme condition sine qua non, la défaite du HUSA. En tout cas, tous les trois remportent leurs matchs respectifs, le Hassania aura, bien entendu, été vaincu par le WAC qu’il affronte en dernière journée, et le Championnat serait ipso facto remporté par le RAJA, vainqueur au goal-average. Les diables verts seront opposés, à Casablanca, au Kawkab de Marrakech. Le sacre du WAC dépend de sa victoire et de la double défaite du HUSA et du RAJA, sinon, au moins, un match nul de ce dernier. La tâche est un peu plus compliquée pour le CODM, dont le titre du Championnat dépend de sa victoire et de la défaite du HUSA d’une part, puis une défaite ou, à la rigueur, un match-nul et du RAJA et du WAC. Le CODM rencontrera les FAR pour son dernier match. Le MAS est désormais hors-course, puisque son cumul ne s’élève qu’à 48 points, et même avec une victoire sur le Tihad Sportif, les Fassis ne disposeraient que de 51 points, sachant que le Hassania en possède déjà 53. En bas du tableau, l’Ittihad de Tanger semble sur la voie de la relégation, quoique son ultime match déterminera le club qui escortera le FUS en seconde Division. Pratiquement, l’épée de Damoclès pointe sur les cinq dernières équipes au classement. Mais la rencontre de l’IRT a, à elle seule, le mérite de déterminer le malheureux second relégué. En cas de match nul, ce sera la voie de garage pour l’IRT, quelle que soit l’issue des autres rencontres. En revanche, une victoire des Tangérois fera office de la voie du salut pour l’IRT, tandis qu’elle signifiera une descente aux enfers pour le KAC.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *