Formule 1 : Nouveau règlement

Annoncés le 15 janvier dernier à Londres, les nouveaux règlements mis en place par Max Mosley, président de Fédération internationale automobile (FIA) révolutionnent le monde de la Formule 1. Le Grand Prix d’Australie qui commence vendredi à Melbourne verra leur application, pour la première fois. Ainsi, le déroulement de la première épreuve du Championnat du monde connaîtra plusieurs chamboulements, touchant la stratégie des qualifications et de la course.
L’article 61 des règlements de la FIA qui stipule que «le pilote doit conduire sa voiture seul et sans aide» est le noyau de la nouvelle réglementation. Premier changement, le nombre de tours. «Dorénavant, ce sera une course de 60 tours plus trois», note le président de la FIA. Les véhicules ayant accomplis ces tours seront par la suite conduits en «parc fermé». Ce procédé a deux objectifs : examiner les véhicules pour vérifier leur conformité et s’assurer que la monoplace utilisée en qualifications est identique en tout point à celle qui prendra le départ du Grand Prix le dimanche.
Les nouveaux règlements de la FIA interdisent désormais les interventions sur les voitures et leur ravitaillement en carburant entre les qualifications et la course. Après les qualifications, les équipes pourront toutefois mener à bien quelques travaux «mineurs».
Une condition cependant : toutes les pièces enlevées sur la voiture afin de mener à bien les travaux autorisés doivent l’être «au grand jour» sans entraver la vision du commissaire chargé de la supervision. «Je pense qu’un grand pas en avant a été fait. L’interdiction d’intervenir sur la voiture entre les qualifications et la course notamment est la meilleure mesure qui pouvait être adoptée. Cela va rendre la compétition plus attrayante», estime l’ancien pilote Autrichien Niki Lauda (Jaguar).
Pour rendre la pratique la plus transparente possible, la FIA interdit aux écuries les «couvertures» ou toute forme de cache pour masquer ou couvrir n’importe quelle partie de la voiture, capot moteur, boîte de vitesses, radiateurs pendant que des éléments sont changés ou déplacés autour du garage. Des exceptions sont par ailleurs prévues. Il sera permis d’utiliser des couvertures chauffantes pour le moteur et la boîte de vitesses sur la grille. En cas de pluie, les bâches seront autorisées.
Le système d’attribution des points a également été revu. Le but en est d’éviter un sacre prématuré comme celui de Michael Schumacher (Ferrari) l’an dernier. L’Allemand avait obtenu son cinquième titre mondial dès le Grand Prix de France début juillet. Le nouveau système permet au plus grand nombre de pilotes de marquer des points. Désormais, les huit premiers d’un Grand Prix figureront au classement du Championnat du monde. La première application de ces nouvelles règles ne se fera pas sans quelques risques. «C’est vrai, il pourrait bien y avoir quelques difficultés en ce début de saison. Aussi, j’ai décidé d’être à Melbourne pour ce coup d’envoi», prévient Max Mosley.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *