France-Italie : le match de la revanche

France-Italie : le match de la revanche

La France, de nouveau face à l’Italie. Deux mois après la Coupe du monde, les chemins des deux équipes se croiseront ce mercredi au Stade de France en match éliminatoire de l’Euro-2008. Match de la «vraie-fausse revanche» pour l’équipe de France, cette rencontre tombe à pic pour les Bleus. Les braises sont encore chaudes, comme l’a écrit le quotidien "L’équipe", et la Squadra Azzurra n’est pas au top de sa forme. Les champions du monde n’apparaissent pas dans leur meilleure forme physique, contrairement aux Français qui sont "en avance" sur ce plan, selon Raymond Domenech.
En cas de victoire au Stade de France, les Bleus compteront cinq points d’avance sur les champions du monde dans le groupe B des éliminatoires, qui comprend également l’Ukraine, l’Ecosse, la Lituanie, la Géorgie et les Iles Féroé. Seules les deux premières équipes de chaque poule seront qualifiées pour le championnat d’Europe.
Ce soir, les trois protagonistes clés de la nuit du 9 juillet seront absents. Zidane a pris sa retraite, Materazzi purge sa suspension (pour provocation verbale vis-à-vis de l’ex-capitaine français) et Trezeguet a dû quitter les Bleus.
Si l’ombre des deux hommes planera sur la rencontre, celle-ci se disputera dans un contexte très différent et sera favorable aux Bleus. Lors de leur entrée en lice dans les éliminatoires, samedi dernier à Tbilissi, les joueurs de Raymond Domenech avaient écrasé la Géorgie et démontré, en dépit d’un petit changement de dispositif qu’ils, avaient conservé l’état d’esprit et la rigueur qui ont fait leur force en Allemagne cet été. «Ce n’est pas que l’on se sente fort, mais on se sent solide», estime l’attaquant tricolore, Thierry Henry, qui ajoute : «Avant, un match comme celui (en Géorgie) aurait pu être une galère car on n’avait pas de repères. Depuis, il y a eu la Coupe du monde. On peut s’appuyer sur quelque chose».
De leur côté, les Italiens, après avoir longuement fêté leur titre pendant l’été, ont perdu deux points à domicile contre la Lituanie (1-1) samedi à Naples. «Le voyage en France est désormais décisif », a martelé le milieu de terrain, Gennaro Gattuso.
Les champions du monde ont pris de bonnes vacances après leur victoire en Allemagne et le championnat d’Italie reprendra le week-end prochain. A l’opposé, les internationaux français, qui évoluent en grande majorité en France, en Angleterre et en Allemagne, ont tous repris la compétition de haut niveau. Ils sont en avance physiquement sur les Transalpins.
Mais les Français doivent se méfier. Les Italiens partiront avec l’avantage psychologique de leur victoire aux tirs au but en finale du Mondial et seront obligés de réagir.
Cependant, le sélectionneur italien Roberto Donadoni ne peut pas compter sur le défenseur du Milan AC Alessandro Nesta, blessé à la cuisse. Donadoni doit se passer de neuf des joueurs qui étaient présents au Mondial, et notamment de Francesco Totti, Luca Toni et Alessandro Del Piero.


 Équipes probables


France : Grégory Coupet; Willy Sagnol, Lilian Thuram, William Gallas, Eric Abidal; Franck Ribéry, Claude Makelele, Patrick Vieira, Florent Malouda; Thierry Henry, Louis Saha.
Italie : Gianluigi Buffon; Gianluca Zambrotta, Fabio Cannavaro, Andrea Barzagli, Fabio Grosso; Simone Perrotta, Gennaro Gattuso, Andrea Pirlo, Daniele De Rossi; Antonio Cassano, Filippo Inzaghi.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *