Freeman sceptique sur un retour de Pérec

« J’ai appris qu’elle a repris l’entraînement. Mais, vous savez, si vous me demandez si elle peut revenir, je vous répondrais que non », a écrit Freeman dans une rubrique qu’elle tient dans le quotidien britannique.
Le journal français Le Parisien avait rapporté le 4 décembre que Pérec, qui n’a plus couru depuis juillet 2000, avait repris l’entraînement -une information confirmée par son ancien entraîneur, Camille Elizabeth-, et qu’elle s’entraînait « dur » en vue d’une participation aux Championnats du monde d’athlétisme en août 2003 à Paris. Les deux athlètes, qui dominent le monde du 400 m, auraient dû s’affronter lors d’un duel olympique très attendu en 2000 à Sydney. Mais la Française, qui aura 35 ans en mai, avait quitté la ville australienne avant la course, annihilant tout espoir d’une nouvelle confrontation avec sa rivale. Leur dernière rencontre sur la piste remonte à 1996, à Tokyo.
« Quand elle a quitté les JO de Sydney, je me suis demandée si je la reverrais jamais un jour, mais je l’espère sincèrement », poursuit Freeman qui fêtera ses 30 ans le 16 février.
Bien qu’elle n’ait parlé qu’une seule fois à Pérec (après la course de 1996), la championne australienne a tenu à préciser que la Française, dont la personnalité est très perturbée, est une « personne très bien », et qu’à ses yeux, « elle est l’une des plus grandes ».
Après deux années perturbées par une blessure à une cuisse et le cancer de son mari, Alexander Bodecker, qui serait maintenant guéri, Freeman se préoccupe de son propre retour à la compétition, prévu dans quinze jours à Melbourne, dans la perspective des Mondiaux-2003 à Paris, avec peut-être Marie-José Pérec.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *