Frontières fermées aux extra-communautaires

Le championnat d’Italie a décidé de fermer ses frontières aux joueurs et entraîneurs extra-communautaires, a annoncé mercredi le président de la fédération italienne de football (FIGC) Franco Carraro, lors de la seconde journée du conseil fédéral tenue au siège de l’instance à Rome.
«Nous avons anticipé la nouvelle loi sur l’immigration. Si nous ne l’avions pas fait, il y aurait eu 500 joueurs de plus. C’est une bonne mesure pour le football italien» a-t-il expliqué. Cette mesure vaut pour les championnats de série A et B. Cette mesure prise pratiquement à l’unanimité touche également les entraîneurs. Jusqu’à présent, les clubs italiens pouvaient recruter autant d’extra-communautaires qu’ils le souhaitaient. Cette saison, l’AS Rome, championne en 2001, annonçait par exemple une douzaine de joueurs hors union européenne dans son effectif.
Selon le président Carraro, les clubs ont cependant la possibilité d’engager encore un nouveau joueur extra-communautaire jusqu’au 31 août avant la fermeture totale qui restera en vigueur au moins pour toute la saison prochaine. «Cette mesure est juste pour le football. Je ne prétends pas qu’elle soit partagée par tous, mais le conseil fédéral m’a donné mandat pour la défendre bec et ongles. Si nous voulions être crédibles, c’était la marche à suivre» a déclaré le président Carraro, à la sortie du conseil fédéral. Carraro a précisé que cette mesure était «partielle, surtout parce que dans peu de temps il y aura 25 pays communautaires», en référence au prochain élargissement de l’union européenne. «C’est une mesure draconienne, voulue par la mauvaise passe actuelle du football».
Pour renforcer ultérieurement cette mesure, Carraro a annoncé un durcissement des peines sur les éventuelles irrégularités relevées sur les transferts de certains joueurs, allusion à peine voilées aux affaires de faux-passeports de ces dernières années.La nouvelle loi sur l’immigration en Italie récemment approuvée définitivement au Sénat durcit les conditions d’entrée et de séjour des immigrés, facilite l’exclusion des clandestins et renforce les peines contre les contrevenants aux normes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *