FUS-ASS, le choc des titans

FUS-ASS, le choc des titans

Après les deux contre-performances enregistrées par l’Association sportive des Salé en finale du championnat et de la Coupe du Trône, devant le FUS. Le club a tiré beaucoup d’enseignements. Chose qui a provoqué la mobilisation de toutes les potentialités de la ville pour décrocher, au moins, un titre cette saison.
Les deux équipes ont, toutefois, un point en commun. Celui d’avoir fait de bons recrutements. Pour l’ASS, c’est Fabrice, l’ex-joueur congolais de la RSB. Pour le FUS, il s’agit d’un Ivoirien, qu’il est encore très tôt d’en juger le niveau. Quoi qu’il en soit, tous les ingrédients seront présents pour un basket-ball offensif à 100%, compte tenu de la présence de joueurs de qualité, efficaces et très adroits. Il suffit de citer Merouane Moutalibi, Adil Baba, Mohamed Mouak pour le FUS, et Mustapha Didouch, Fabrice Moussoun De Nollet Serge, Hassouni Abdellah et Noureddine Belkaid pour l’ASS. La deuxième belle affiche est celle qui mettra aux prises, à Tanger, le WAC et l’IRT local, tout auréolé après son succès éclatant à Casablanca, devant le Raja sur le score de 58-56. L’IRT reste, tout de même, une équipe très dangereuse à domicile surtout avec son catalyseur, Houami Mohamed et ses coéquipiers, Rachid Fahd, Mirad Salim, Gaâdoudi Abdelhamid et le pointeur Kajaj Ahmed, qui revient sûrement, mais doucement, après sa blessure au genou, contractée lors du championnat maghrébin. En plus de cette pléiade de bons joueurs, un coach chevronné, le jeune Khalid Rouass, est capable de déjouer tous les pronostics.
À l’opposé, le WAC, toujours en quête d’une équipe stable et régulière, essayera de faire mieux que lors de ses précédentes sorties, avec un jeu collectif discipliné et bien ponctué. Les poulains du coach Bouchaib El Guers peuvent surprendre l’équipe du détroit dans son propre fief. Le Raja, quant à lui, n’a jamais traversé une aussi longue crise. Sur cinq matchs, les verts n’ont gagné qu’un seul match face au KAC. Son face-à-face contre l’ASE sera un authentique tremplin pour rester parmi les candidats au play-off qui comptera cette saison, huit clubs. De leur part, les Souiris, avec l’entrée en lice du gabarit Patrick N’gonba, vont faire souffrir les défenseurs des verts qui ont du mal avec le rebond. Un atout à mettre au profit des verts, vu l’avantage du public.
À Casablanca, le TSC reçoit la lanterne rouge, le MAS. Ce dernier, du jour au lendemain, s’est retrouvé sans âmes charitables pour le soutenir et lui venir en aide. Son déplacement à Casablanca pour jouer le TSC ne va que l’enfoncer davantage. Sans pitié, les hommes de Redouane Hadany vont essayer de réaliser un score américain, auquel ils nous ont habitué. Berkane, la ville du basket-ball, sera au rendez-vous avec la rencontre qui opposera la RSB au KAC. Ce dernier n’aura aucune chance devant les locaux, qui ont montré, ces derniers temps, une cohésion qui va les propulser au-delà de leur espérance. Deux éléments à suivre dans les rangs de la RSB, Sankhar Papa Niagri et Assoumon N’dong Marius.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *