Gebreselassie le boulimique

Rien ne semble plus freiner l’ambition de Haile Gebreselassie. Ni ses quatre titres de champion du monde du 10.000 m, ni ses deux médailles olympiques ne lui suffisent. L’Ethiopien a déclaré cette semaine à la presse britannique qu’il visait un troisième titre olympique d’affilée sur sa distance de prédilection aux prochains Jeux d’Athènes en 2004. Il voudrait briller au berceau des jeux comme il l’a fait à Atlanta en 1996 et à Sydney en 2000. « Je veux faire le ‘’hat-trick » », a-t-il déclaré.
Dans ses déclarations à la presse, Gebreselassie, qui avait initialement prévu de passer sur le marathon, a estimé que le 10.000 m serait sa meilleure chance pour enrichir son palmarès olympique. « Ce sera très dur de courir le marathon à Athènes parce qu’il va faire très chaud », a-t-il expliqué.
L’Ethiopien se trouve actuellement à Birmingham où il tentera de battre le 21 février dans cette ville le record du monde du 2 miles (8 min 09 sec 66) établi par son compatriote Haylu Mekonnen il y a quatre ans.
L’athlète, âgé de 29 ans, a d’ores et déjà commencé ses préparatifs pour le grand rendez-vous sportif. Il a prévu de commencer sa campagne olympique aux Championnats du monde en salle à Birmingham (centre de l’Angleterre) en mars. Une élongation à la cuisse a contraint le quadruple champion du monde à renoncer à participer à la réunion en salle de Stuttgart (Allemagne) dimanche, qui devait être sa première sortie en 2003. L’athlète espère renouer avec les podiums.
La perte de sa couronne lors des Championnats du monde d’Edmonton au Canada en 2001 était un coup dur pour lui. Habitué des premières places, il a terminé troisième, le Kenyan Charles Kamathi ayant glané la médaille d’or. Avril 2002, Gebreselassie subit un autre revers au marathon de Londres. Le record qu’il vise à Birmingham n’est donc pas uniquement un exploit de plus à afficher sur le tableau de chasse de l’athlète. «C’est important de battre le record (du 2 miles) en raison de ce qui s’est passé ces deux dernières années», a-t-il expliqué. Il est à signaler que l’Ethiopien a déjà quelque neuf records du monde en plein air et six en salle en sa possession. Et Birmingham semble justement lui porter bonheur. «C’est presque comme ma ville», note-t-il à chaque fois qu’on lui fait la remarque. En 1999, à Birmingham, il avait battu le record du monde en salle du 5000 m poussé par une foule de supporteurs éthiopiens. Il se souvient toujours de «cette atmosphère très spéciale».
Haile Gebreselassié prévoit également cette année une autre tentative sur le marathon après les Mondiaux à Paris, prévus en août. Lors de son premier essai à Londres l’an dernier, il avait réussi 2 h 06 min 35 sec mais n’avait terminé que troisième, une place lui laissant un goût d’inachevé. Il avait été victime par la suite d’une série de blessures. Cependant, le 12 décembre, à Doha, il a repris la course en signant une meilleure performance mondiale au 10 km sur route (27 min 02 sec).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *