Gharib, Bouramdane et Goumri : Trois Marocains au marathon de ce dimanche

Gharib, Bouramdane et Goumri : Trois Marocains au marathon de ce dimanche

Après vingt jours de jeux, d’espoir et de compétitions, la flamme olympique s’éteindra dimanche 24 août à Pékin pour nous donner rendez-vous dans quatre ans à Londres. Les sportifs venus des quatre coins du monde ont livré le meilleur d’eux-mêmes espérant inscrire leurs noms dans l’histoire des sports. Les Jeux olympiques étant une aventure sportive grandiose. Certains ont réussi le défi, d’autres étaient déçus. L’épreuve du marathon a été programmée pour ce dimanche 24 août. Le dernier jour des Jeux verra la participation des marathoniens nationaux Abderrahim Goumri, Jawad Gharib et Abderrahim Bouramdane. Certes, l’épreuve est loin d’être facile pour s’approcher du podium. Le marathon à l’instar de toute épreuve olympique sera caractérisé par une lutte acharnée et une course contre la montre. Jawad Gharib est une grande figure du marathon. Double champion du monde du marathon lors des éditions de Paris en 2003 et de Helsinki en 2005, cette année, il a occupé la deuxième place devant le Kényan Martin Lel au marathon de Londres 2008. Abderrahim Goumri est le détenteur du record national du marathon avec un chrono de 2 h 5 min 30 sec. Aux JO  d’Athènes, Goumri avait pris part à la course du 5.000 m. Il avait terminé parmi les dix premiers. Abderrahim Bouramdane s’est classé cette année, deuxième au marathon de Boston aux Etats-Unis. Il a été suivi de son compatriote Khalid El Boumlili. Chez les dames, c’est la Roumaine Constantina Tomescu-Dita qui a remporté le marathon féminin de Pékin après une longue échappée.
La jeune mère de 38 ans s’est extirpée du groupe de tête à mi-parcours et a accru son avance jusqu’à la ligne d’arrivée. La championne du monde en titre la Kényane Catherine Ndereba a battu au sprint la Chinoise Zhou Chunxiu pour la médaille d’argent à la grande déception des spectateurs du Nid d’Oiseau.
Tomescu-Dita, médaillée de bronze aux Mondiaux 2005, s’est imposée en deux heures, 26 minutes, 44 secondes. Le marathon masculin doit se courir le dernier jour des jeux. Toutefois, beaucoup de gens, coureurs et observateurs s’inquiètent d’un éventuel report, en cas de forte pollution. L’Ethiopien Haile Gebreselassie, a déjà annoncé qu’il ne participerait pas au marathon. Dominant les majeurs marathons de par le monde, les Kényans ne se sont jamais imposés aux Olympiades contre trois titres pour leurs voisins éthiopiens. Mais le rêve pour décrocher mieux que le bronze est toujours présent chez les nationaux.
Après 12 jours de compétition olympique, seule Hasna Benhassi a pu inscrire le sport marocain sur le podium des jeux de Pékin grâce au bronze du 800m. Le jeune coureur Abdelaati Iguider, qui avait fait bonne figure en demi-finale en dominant des athlètes favoris pour le podium de 1500m, a raté une finale enlevée haut la main par le Bahreïni Rachid Ramzi. Arrivé sixième en 3 min 34 sec 66/100, Iguider a brisé le rêve de garder le titre conquis en 2004 à Athènes par Hicham El Guerrouj dans le fief marocain.
Malgré ses efforts pour mener à bien sa course, le Marocain a eu du mal à suivre le rythme très rapide imposé par le trio de tête composé de Ramzi, le Kényan Asbel Kiprop et le Néo-Zélandais Nicholas Willis.
Sur le 5000m, Mariem Alaoui Selsouli, donnée favorite à l’unanimité de toute la direction technique, a disputé une course décevante après avoir terminé 11e (15:21.47) dans la deuxième série des qualifications pour la finale.
 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *