Gilbert offre un cadeau d’adieu à la Française des Jeux

Gilbert offre un cadeau d’adieu à la Française des Jeux

En guise de cadeau d’adieu à son équipe la Française des Jeux, le Belge Philippe Gilbert a remporté dimanche la 102e édition de la classique cycliste Paris-Tours. Gilbert, lancé par son équipier français Mickaël Delage, a devancé au sprint ses quatre compagnons d’échappée au terme des 252 kilomètres. Un autre Belge, Jan Kuyckx, a pris la deuxième place devant les Français Sébastien Turgot et Nicolas Vogondy. Le premier peloton a franchi la ligne avec quelques secondes de retard sur Gilbert et ses compagnons. La course a été longtemps ouverte par une échappée de quatre coureurs (Euser, Delfosse, Veelers, Lemoine) initiée dès le 7e kilomètre avant que l’Américain David Zabriskie fasse la jonction. Le quintette a compté jusqu’à 11 min 15 sec d’avance à Bonneval (Km 67) et a perdu ensuite de son avantage sur le long parcours de plaine, à peine troublé par un léger vent d’est.
Le Français Cyril Lemoine, le dernier à insister, a été repris après la petite côte de Crochu, à 25 kilomètres de l’arrivée, par un petit groupe (Coyot, Renier, Lorenzetto, Quinziato, Martin, Tjallingii, Voeckler, Zberg, Cozza, Klostergaard) qui a suscité la réaction des équipiers du Belge Tom Boonen.
A l’initiative de Turgot, un quatuor (avec Vogondy, Delage puis Kuyckx) s’est dégagé à 16 kilomètres de la ligne. Gilbert, parti dans le sillage de l’Italien Filippo Pozzato sur l’avant-dernière côte du parcours, est parvenu à effectuer la jonction.
Delage, qui suivra Gilbert l’an prochain dans sa nouvelle équipe (Silence), s’est dévoué pour son leader sur la très longue ligne droite d’arrivée (2600 m). Vogondy a attaqué aux 300 mètres mais Gilbert, supérieur, s’est imposé nettement.
Le coureur wallon, originaire d’une bourgade située au pied de la côte de la Redoute (l’un des endroits stratégiques de Liège-Bastogne-Liège), a enfin touché au but dans Paris-Tours, une épreuve qui est passée à sa portée à deux reprises déjà.
En 2005, il avait été victime de la passivité de son compagnon et compatriote Stijn Devolder. L’année passée, il s’était sabordé avec Pozzato dans la dernière ligne droite. Gilbert, 26 ans, est passé professionnel dans l’équipe de Marc Madiot en 2003. Il compte notamment à son palmarès deux succès dans le Het Volk, l’une des classiques du début de saison.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *