GNF-1 : le Statu Quo

Rien à signaler à l’issue de la 9e journée du Championnat du GNF-1. C’est le moins que l’on puisse dire. Aucun des leaders n’a commis l’erreur de trébucher ou d’être tenu en échec. Éventualité qui aurait donné la chance aux autres de monter au créneau. Ainsi, les trois meneurs sont sortis avec des victoires et les trois points qui en résultent, gardant par là-même la stabilité des écarts. Lors des matchs avancés qui ont eu lieu samedi, les FAR furent les premiers à s’imposer face au KAC de Kénitra (2-1), prenant provisoirement le commandement avec 19 points. Pour cette victoire, les militaires sont redevables à Abdessadeq, signataire d’un doublé salvateur (11e et 63e). Pourtant, les Kénitris se sont bien battus et avaient clos la première période par un but partout, grâce au goal de l’égalisation, oeuvre de Lemnasfi, intervenu deux minutes après l’ouverture de la marque par les FAR. L’autre match avancé de cette 9e journée avait pour théâtre le Stade Hassan II à Fès. Le MAS local était aux prises avec la lanterne rouge, le Chabab de Mohammedia. Les Fassis se sont imposés 4 à 0 et ont ainsi conjuré le sort de la défaite cuisante (5-1), concédée la journée précédente face à l’OCK. Les buts du MAS furent signés par El Bahja (6e), qui avait ouvert le score, suivi de Molongo (16e), Sekkat (35e) et Naciri (59e). La défaite du Chabab de Mohammedia l’enfonce davantage dans les abysses du classement, avec seulement trois matches-nuls, aucun but inscrit et un match en moins. La journée de dimanche a été marquée par la victoire inattendue (0-1) de la Renaissance Sportive de Settat devant le champion en titre, le Hassania d’Agadir, sur sa pelouse de surcroît. En effet, tourmentée par des problèmes financiers, la RSS semble s’être ressaisie, après le forfait qui lui avait coûté deux points face au Raja de Casablanca. Les Settatis repartent donc à la conquête des points, dans l’optique de pallier leur retard au classement. Pour sa part, le chef de file qui, jusqu’à preuve du contraire, n’a concédé aucune défaite, le CODM a mené à bon port ce qui s’apparentait une simple formalité. Les Meknassis ont, sans surprise, forcé la décision face à l’Ittihad de Tanger, qu’ils ont battu (1-2). Une victoire sans trop de mérite si l’on compare l’évolution et le gabarit des deux clubs. Le CODM conserve ainsi son strapontin, tout en prenant de précieuses longueurs d’avance ; le Championnat ne fait que commencer. L’Olympique de Khouribga, également, a pris une assurance pour l’avenir, en disposant (1-0), non sans difficulté, sur un Kawkab de Marrakech combatif jusqu’au bout. L’OCK reste donc dans le sillage des leaders avec 17 points dans l’escarcelle. Le Mouloudia d’Oujda, qui évoluait devant son public, n’a pu faire mieux qu’un nul blanc contre le WAC.Idem pour la jeunesse d’Al-Massira qui a été tenue en échec par l’Ittihad Zemmouri de Khémisset. La journée s’est ainsi clôturée, avec l’ajournement de la rencontre Raja-AS Salé, reportée en raison du match-aller comptant pour la finale de la Coupe de la CAF, durant lequel le RCA s’est imposé (2-0) face au Coton Sport camerounais.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *