GNF-2 : les leaders s’observent

Un fauteuil pour trois. C’est ainsi que l’on pourrait qualifier la situation où se trouvent les trois leaders du Championnat du GNF-2. De là à s’attendre à une lutte sans merci pour se saisir seul du gouvernail, lors de cette 4e journée où le faux-pas ne serait pas toléré. Hilal Nador, Nejm de Marrakech et Difaâ Hssani Jadidi ouvriront les hostilités ce samedi. Le Nejm de Marrakech sera à Rabat où il effectuera le déplacement pour croiser le fer avec le Stade Marocain. Ce dernier se trouve en bas du classement avec un misérable petit point. Il devra faire en sorte de tirer profit du fait d’évoluer dans sa base et devant son public. Une mission quelque peu difficile face à un Nejm qui a retrouvé du poil de la bête cette saison. Pendant ce temps-là, le Difaâ Hassani Jadidi sera aux prises avec son adversaire du jour. Un match pour lequel les Jdidis se déplaceront à Meknès, afin d’affronter le Moghreb de Tétouan, qui tient compagnie tout en bas de la pyramide au Stade Marocain ainsi qu’à Majd Al-Madina et au Tihad de Mohammedia. À Casablanca, Hilal Nador sera le convive du TAS qui se trouve en avant-dernière position du classement et qui est tenu de profiter des données de la rencontre, public s’entend. Face à lui, un promu au GNF-2 qui a montré qu’il a bien mérité sa montée et qui fait preuve d’une hostilité étonnante depuis le début du Championnat. Les autres matchs avancés de ce samedi opposent le FUS à la Renaissance de Berkane, au Stade du FUS à Rabat. Une autre rencontre opposera, au stade Al-Bachir, le Tihad de Mohammedia à l’Olympique de Safi, poursuivants directs des leaders. Les locaux, qui viennent de monter au GNF-2, auront l’occasion de se ressaisir et de livrer une belle bataille, à même de les dégager de la queue du classement. Le lendemain, Majd Al-Madina, qui est également dans la zone de turbulences avec un modeste point dans la musette, reçoit les autres promus de l’Union Touarga Sport. L’UTS est, pour sa part, beaucoup mieux loti, dans le sillage des poursuivants directs des meneurs qui ne sont qu’à une petite longueur d’avance. Le Fath Nador accueille, quant à lui, le RAC de Casablanca. Et finalement, le stade Hassan II de Fès sera le théâtre de la rencontre opposant le Wydad local au Rachad Bernoussi de Casablanca.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *