GNF I : L’OCK en tête

GNF I : L’OCK en tête

Le match avancé de la onzième journée du championnat de première division du Groupement national de football n’a pas tenu toutes ses promesses. Mettant aux prises deux des plus grandes équipes sur la scène footballistique nationale, le Raja et les FAR en l’occurrence, cette rencontre, qui s’est jouée au complexe sportif Mohammed V en nocturne a finalement tourné en faveur des Vert et Blanc (1-0). Les deux équipes ont fourni un jeu particulièrement fermé et concentré en milieu de terrain. Les occasions de scorer n’étaient pas très nombreuses tout au long du match. La première mi-temps n’en a enregistré qu’une seule occasion franche d’ouvrir la marque en faveur des rajaouis. C’était à la 33ème minute de jeu. Mais, Diallo bien servi en pleine surface de réparation, n’a pu tromper la vigilance du gardien Jarmouni. A la reprise, la donne a complètement changé. Les locaux, obligés de remporter les trois points de la victoire pour ne pas être distancés par les militaires, jusqu’alors leaders du classement, ont vite fait de monter à la volée. Après plusieurs essais, les Rajaouis ont finalement trouvé la combinaison victorieuse pour inscrire l’unique but de la partie par Mustapha Bidodane (64ème). Cette rencontre a connu une abondance de cartons. L’arbitre El Achiri a ainsi été obligé de sortir à trois reprises le carton rouge dont deux pour les visiteurs. La défaite des poulains de M’hamed Fakhir a fait beaucoup d’heureux. En premier lieu, les supporters du Raja, qui ont profité de la victoire des Vert et Blanc pour fêter la coupe de la CAF qu’ils viennent de remporter. Et les Khouribguis par la suite puisque ce premier faux-pas des FAR en championnat cette saison leur a permis de s’emparer de la tête du classement avec 23 points au compteur. L’Olympique de Khouribga recevait dimanche le CODM dans la seconde affiche de la journée. Là encore, les locaux ont peiné avant de venir à bout d’une solide équipe de Meknès à huit minutes de la fin du temps réglementaire. Battus pour la deuxième fois cette saison, les Meknassis se retrouvent relégués à la troisièmes place avec un total de 21 points, soit un de moins que les FAR, seconds. Pour sa part, le Raja occupe la quatrième position avec 18 points mais tout en ayant deux matches en moins. L’autre meilleure opération de la onzième journée est à mettre à l’actif du champion en titre. Au stade Al Inbiât, le Hassania d’Agadir n’a fait de l’ASS qu’une seule bouchée. Le score sans appel de la rencontre (3-0) en est la preuve. Cette victoire met en évidence le regain de force des poulains du cadre technique Abdelhadi Sektioui, qui viennent d’aligner par la même leur troisième victoire d’affilée y compris celle de la mise à jour contre le MAS. Les Soussis se sont ainsi hissés au 5ème rang et ont lâché le Wydad de Casablanca avec lequel ils ont jusque-là avancé au coude-à-coude. Les Rouge et Blanc, qui ont évolué dimanche au Stade Marshan sous la houlette de leur nouveau coach, le Suisse Michel Decastel, ont concédé leur deuxième défaite consécutive. Face à l’lttihad Tanger, mené désormais par l’ancien buteur et entraîneur du Wydad Chrif, les Wydadis auraient pu terminer la rencontre sur un nul blanc. Mais Skinidi en a voulu autrement en signant l’unique but de la rencontre à deux minutes de la fin du temps réglementaire. Le changement d’entraîneurs a pris des allures d’épidémie. Depuis la précédente journée, deux autres équipes ont en effet procédé à un changement à la tête de la direction technique. Il s’agit du KAC de Kénitra et du Chabab Mohammédia qui se sont retrouvés dimanche à Salé puisque le terrain de la capitale du Gharb est en rénovation. Cette rencontre du bas du tableau s’est terminée sur le score blanc. Un résultat qui ne change rien au classement des deux équipes, le KAC étant toujours treizième et le SCCM lanterne rouge. Ce dernier, qui compte un matche en retard contre le Wydad, n’arrive toujours pas à inscrire son premier but de la saison après dix journées et 900 minutes de jeu. Autre rencontre du bas du tableau a mis aux prises le KACM à la Renaissance de Settat dont la crise financière n’est toujours pas réglée. Marrakchis et Settatis ont été acculés au partage des points (1-1). Les rencontres Moghreb Fès face à la Jeunesse Massira et Mouloudia Oujda contre l’Ittihad Khémisset ont aussi laissé sur leur faim le public puisqu’elles n’ont connu aucun but. Il est à signaler que les lignes offensives des différentes équipes se sont montrées très stériles lors de cette onzième journée. Huit buts y ont été marqués uniquement contre 25 réalisations la précédente journée.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *