GNFE-1 : le WAC sacré champion

GNFE-1 : le WAC sacré champion

Le Raja a voulu faire durer le bluff, mais le Wydad de Casablanca (WAC) a mis fin au jeu de poker des co-leaders en arrachant le point décisif qu’il lui fallait pour remporter le titre de champion national de première division de football (GNFE-1), saison 2005-2006. Un nul a donc suffi pour que les "Rouges" s’emparent d’un 11ème titre tant convoité depuis 13 ans.
Les Wydadis ont ainsi scellé le sort du championnat et ce à trois journées de la fin de la saison. Avec un total de 59 points, le WAC demeure désormais hors de protée. Le club casablancais est à dix longueurs d’avance de ses poursuivants immédiats, l’Olympique de Khouribga et le club des FAR.
Un sacre qui couronne une saison marquée par la domination du WAC. Il fallait attendre les dernières minutes de la rencontre, disputée mercredi soir au Complexe sportif Mohammed V, pour que le Wydad crie victoire. Et c’est le défenseur Hicham Louissi qui a fait le bonheur de son équipe grâce à une égalisation survenue au temps additionnel de ce match en retard de la 25ème journée de GNFE-1. Hélas, après la fin de la rencontre, Casablanca a eu droit une fois de plus aux actes de vandalisme commis par des "supporters" en colère. (Voir encadré)
Au début de la rencontre, les Wydadis n’ont pas voulu prendre de risque, vu que le nul est suffisant pour finir la saison en beauté. Misant sur une tactique défensive, les "Rouges" se sont pliés sur eux-mêmes pour ne laisser aucune chance aux Rajaouis.
Les "Verts", eux, ont vite passé à l’attaque. Ils ont multiplié les offensives, sans toutefois pouvoir atteindre les filets du gardien wydadi. La première mi-temps a été marquée par un excès de prudence des deux équipes. Pas de risques inutiles. Chaque équipe a essayé de grader son calme en évitant les précipitations. La première période terminera sur un nul. Dès le début de la deuxième mi-temps, les "Verts" ouvriront le score sur un penalty sifflé par l’arbitre international Mohamed Guezzaz après une faute commise sur le Rajaoui Maiga. Et c’est Abdellatif Jrindou qui se chargera de la transformation.
Ce but changea la donne. L’entraîneur du WAC, José Romao, renforcera l’attaque de son équipe en faisant appel à Hicham Jouiaa. 
Les "Rouges" lanceront ensuite une série d’offensives pour égaliser. Mais c’est le défenseur Louissi qui créa la surprise avec une frappe de 20 mètres qui trouva son chemin dans les filets du Raja.
Par ce nul, le 45ème dans l’histoire des confrontations entres les deux rivaux éternels, le WAC remporte le 11ème titre de son histoire, sachant que le dernier sacre national du club remonte à la saison 1992-1993, et égalise au passage le record détenu par les FAR.


 Quand les Hooligans attaquent !


C’est un mauvais feuilleton qui ne finit pas. Chaque fois qu’il y a un derby casablancais, c’est la pagaille ! En cas de victoire, les "supporters" font la fête en cassant tout. En cas de défaite, la colère les pousse à tout casser. En cas de nul, ils crient au match truqué et cassent tout ! Mercredi soir n’a pas échappé à la règle. Plusieurs incidents ont eu lieu. Des hooligans se sont attaqués aux bus et n’ont épargné aucune vitre. D’après les témoignages, plusieurs personnes ont été agressées. Certaines ont même été tabassées. Un jeune homme, visiblement drogué a fait une chute du haut d’un bus pour atterrir directement sur le toit d’un taxi avant de prendre la fuite. Il fera certainement le point sur son état de santé une fois l’effet de la drogue sera dissipé. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *