GNFE 1 : Nul réconfortant pour les Oujdis

GNFE 1 : Nul réconfortant pour les Oujdis

L’équipe d’Al Massira qui avait étrillé le CODM par cinq buts à trois au cours de la première journée tenait à confirmer sa bonne prestation alors que le Mouloudia qui était sévèrement corrigé par le MAT par un quatre à zéro cherchait à faire vite oublier sa contre-performance. Cela a donné une rencontre de bonne facture avec plus de maîtrise de la part de la JSM qui a démontré qu’elle s’est bien préparée pour éviter les tracas du bas du tableau. Une attaque en perpétuel mouvement avec des accélérations dignes des grandes équipes à l’instar de ce qu’ont réalisées Sghir et Alaoui. Un milieu de terrain organisateur en mesure de déclencher des velléités ravageuses à tout instant grâce à Zaidi en verve et un Boukhal créatif ; alors que la défense est plus ou moins sereine autour de son socle axial constitué de Sulla et Zitouni.
Quant au Mouloudia, il a complètement raté sa première mi-temps et n’a pu inquiéter réellement Brazi qu’en seconde période. La méforme de Berabeh en est pour beaucoup car si ce dernier est dans un jour sans c’est toute la mécanique oujdie qui grince et qui n’arrive pas à trouver son rythme de croisière. De son côté, l’entrée de Diallo, qui revient d’une blessure, n’a pas apporté l’aisance technique convoitée. Les joueurs donnaient l’impression qu’ils n’étaient pas suffisamment solidaires pour tenir face à une équipe supérieure physiquement. Dès le début, Sghir allait émerger du lot en réalisant la meilleure prouesse du match. Il fut tel un poisson dans son bassin de prédilection, en effectuant des débordements dévastateurs et des dribbles qui laissaient plus d’un sur place. Que ce soit sur le flan droit ou lors de ses multiples infiltrations sur la gauche, il a dérouté plus d’un. D’ailleurs, ce n’est pas un hasard s’il a alimenté de plus belle ses attaquants et a marqué le but de son équipe. C’était à la 38ème lorsqu’il a reçu en mouvement un ballon mal dégagé par la défense locale. Une aubaine pour un fin technicien qui n’avait qu’à brosser de l’intérieur du pied pour faire loger le cuir dans la lucarne de Charef. Et au lieu de tempérer, les visiteurs accentuèrent plus leurs pressions surtout sur le flan gauche local. Un couloir mal protégé et qui a failli engendrer d’autres buts si ce n’est la précipitation devant le gardien oujdi qui a sauvé les siens à plusieurs reprises. Ceci dit, les locaux n’ont pas suivi les débats en simples spectateurs. Bachir et Khouy avaient la possibilité de marquer pour les leurs aux 20ème et 31ème. A deux reprises, ils ont subtilisé le ballon de belle manière mais ont raté de peu le cadre. En seconde période le Mouloudia s’est ressaisi et a fait jeu égal. Ses attaquants étaient plus inspirés à l’instar de Bachir qui a bataillé sur tous les fronts pour égaliser et relancer le match. L’entrée de Labhije a équilibré l’apport offensif d’une formation en quête de réussite. C’est d’ailleurs sur l’une de ses passes que Bachir a pu surprendre tout le monde en égalisant de belle manière à la 70ème. Une telle réussite lui donna des ailles et commença dès lors un récital aux airs locaux surtout aux 54ème et 78ème. C’est sur un mouvement d’ensemble qu’il arma un tir puissant qui a battu Brazi mais qui a échoué sur le montant gauche. La deuxième action était aussi limpide mais Amadou, en manque d’inspiration, rate complètement sa reprise. Et puisque le jeu était ouvert et qu’aucune équipe n’a essayé de verrouiller le match, les occasions se profilaient aussi pour la JSM qui a étalé tout son savoir-faire. Une vraie leçon de football moderne ponctuée par deux nettes occasions pour doubler la mise. La première fut sauvée par le gardien local qui a réalisé un plongeon suicidaire en allant intercepter un ballon pourtant bien ajusté par Alaoui. La seconde fut bêtement gaspillée par Othman qui en poussant un ballon qui allait droit au but a privé les siens d’une victoire qui se dessinait. Alors que l’action était valable et le but acquis, Othman a joué au trouble-fête en essayant d’assurer alors qu’il retournait d’un hors-jeu passif.

Fiche technique

Stade municipal d’Ahfir
MCO  1   JSM  1
Buts Sghir pour la JSM à la 38ème et Bachir pour le MCO à la 70ème
Arbitres : Lahrache assisté par Afifi et Lahmidi de la ligue de Casablanca
Formations
MCO : Charef (av). Meddah. Tir (av) (Labhije). Mani. Derfoufi. Bachir. Rahmani. Berrabeh. Zaheir. Diallo (Laitim). Khouy (Lamzaker)
Entraîneur : Aziz Kerkache.

JSM : Brazi. Nabil. Chafik (av). Zitouni. Sulla (av). Boujar. Alaoui. Seghir. Zaidi (El Kantaoui). Boukhal. Faouzi (Othmane)
Entraîneur : Hassan Moumen  

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *