GNFE1 : les stades posent problème

GNFE1 : les stades posent problème

Mauvais départ pour quelques clubs. Des équipes historiquement liées à Casablanca vont se trouver dans l’obligation de disputer l’ensemble de leurs matches hors de cette ville. Le Raja qui devait recevoir chez lui son adversaire a dû  se déplacer jusqu’à la ville rouge pour rencontrer la Jeunesse de Massira (JSM).
Ce problème risque de s’aggraver une année après la signature du contrat programme entre  la Fédération royale marocaine de football (FRMF) et le Premier ministre, Driss Jettou. Pour le redressement du football marocain, l’Etat devait octroyer quelques milliards à la FRMF. La fédération a besoin de 120 millions de dirhams par an pour la rénovation des stades et le financement des centres de formation aux niveaux de GNFE2 et GNFE1, alors que ses rentrées se chiffrent annuellement à 50 millions de dirhams, soit un déficit à combler de 70 millions de dirhams. Le constat actuel, 6 à 8 stades, cités par la FRMF auparavant dans un communiqué, attendent toujours leur rénovation. Ce problème touche aussi d’autres disciplines sportives comme l’athlétisme.  Le stade Larbi M’Barek, plus connu sous la dénomination de Stade Philipe, ne peut résoudre le problème puisque il ne peut être fonctionnel  et sa démolition pour en construire un autre coûterait cher à la ville de  Casablanca. Les solutions ne sont pas faciles à trouver vu le manque de moyens financiers.
Dans l’attente, mieux vaut raison garder e, victoire du WAC contre le Hassania d’Agadir, sa bête noire dont il garde de mauvais souvenirs. Il a donc réussi la gageure de  vaincre et donc d’être au diapason des espoirs de ses supporters.
Les Wydadis ont fait le déplacement dans la capitale du Souss pour encourager leur équipe qui a surpris le Hassania d’Agadir par son jeu et sa technicité. Pour ces événements, le club rouge a fait appel à de nouveaux joueurs comme le fameux joueur de l’Olympique de Khouribga, Rafiq qui a inscrit le deuxième but d’une manière splendide et à des joueurs maliens. Et conformément aux pronostics, ce match a été de grande importance.
Pourtant, la mission des rouges n’était pas de tout repos face à un Hassania d’Agadir, qui s’est imposé comme un outsider de taille.
Ainsi, le champion sortant a-t-il fait un départ sur les chapeaux de roue. Il s’est tracé le chemin pour entamer un championnat qu’il veut dominer de bout en bout.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *