Golfeurs : à vos clubs !

Golfeurs : à vos clubs !

Younès El Hassani est dans le collimateur. De qui ? De tous ceux qui partagent sa passion. C’est le moins que l’on puisse dire. Il est l’homme à abattre et il le sait pertinemment. Il s’y est bien préparé. Tenant du titre de champion du Maroc, notre ami n’a d’autres alternatives que de le défendre vaillamment. Notamment lorsque l’on sait que ses détracteurs comptent des Makroune, El Kharraz, Sabi, Serghini et bien d’autres. De belles empoignades en perspectives, nul doute à se faire sur ce point-là. 
Au total, 42 professionnels prennent part à cette édition. Parmi ce beau monde, deux clubistes au féminin prennent part au challenge. Il s’agit, tout d’abord, de Lalla Soumaya El Ouazzani, dont l’excellente prestation, lors de la deuxième étape du Royal Moroccan Pro Tour (RMPT), lui a valu la seconde place du podium, parmi des hommes, s’il vous plaît. L’autre proette n’est autre que Mounia Amalou, auteur, elle aussi, de très bonnes prestations le long de son parcours. Deux professionnelles qui représentent le golf national féminin et qui font honneur, sachant que dans les pays arabes, les femmes professionnelles de golf ne courent pas les rues. Nos deux proettes prennent part au championnat national, parmi des hommes, mais leurs prestations seront évaluées selon des critères spécifiques.
« Je peux d’emblée vous dire que tout est fin prêt, tout est impeccable et le championnat peut démarrer en toute sérénité. Le terrain est dans d’excellentes conditions. Les pros et proettes procèdent aux derniers réglages et autre reconnaissance du parcours. De plus, les prévisions-météo sont très favorables, ce qui augure de grands moments de compétitions », souligne, la veille de la compétition et avec assurance, l’administrateur Adil Benbrika, directeur du championnat du Maroc professionnel et directeur des événements RMPT.  Même son de cloche du côté de Karim Guessous, le directeur technique national qui estime que «par rapport à l’édition précédente, l’édition actuelle s’annonce sous les meilleurs auspices, quoi que, compte tenu du champ, de la carrure des participants, et en vertu de la dotation des 15 premiers, plusieurs pros ont, tout simplement, rebroussé chemin». 
Scindée en trois tours, cette édition se déroulera par groupes de trois golfeurs, tirés au sort. Ce 27 avril à 8h 30, il sera donné le premier coup de club. Toutes les 10 minutes, un autre groupe de trois golfeurs entamera son parcours.
Le lendemain, on procédera de la même façon, par groupes de trois, mais en fonction des scores réalisés la veille par les joueurs. En effet, ceux qui auront signé des scores, somme toute modestes, partiront en premier, alors que ceux qui auront cartonné la veille partiront en dernier. Idem lors du troisième et dernier tour du championnat. Il est à indiquer que cette édition a une dotation principale de 75.000 DH, en plus d’une dotation RMPT, de l’ordre de 100.000, réservée uniquement aux membres du RMPT. Il est clair que la meilleure opération à réaliser est de remporter le titre, tout en étant membre du RMPT. Cependant, l’enjeu fort symbolique de se proclamer champion du Maroc ne peut être estompé et, partant, celui-ci revêt une importance multidimensionnelle.  
Cette édition connaît également l’organisation d’un championnat destiné aux amateurs de plus de 18 ans. Mais le clou de cette mouture 2005 est, bien évidemment, le championnat dédié aux moins de 18 ans. Celui-ci est doté par le pro américain Billy Casper, un habitué du Maroc et du Trophée Hassan II et qui donnera, de facto, son nom au trophée lancé à partir de cette édition. A signaler, par ailleurs, que le Trophée Billy Casper reviendra à l’auteur du premier score brut, ne tenant pas compte de l’handicap. Comme nous l’a déclaré Karim Guessous, cette initiative vise à propulser le niveau du golf chez les jeunes, mais surtout de préparer un réservoir dont les destinées seront de prendre la relève. « Cela nous permettra de disposer de ressources prévisionnelles », a-t-il indiqué.   Pour cette édition, il semble difficile de s’étaler dans des pronostics, au risque de voir toutes ses prophéties désavouées. « Vu la nature des scores et l’évolution spectaculaire de l’ensemble des golfeurs nationaux, en plus de leur engouement, générant une détermination phénoménale, on peut s’attendre à tout. Tout le monde en veut et tout le monde a la rage de vaincre», estime, en définitive, Adil Benbrika.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *