GP d’Australie : Le sacre de McLaren

Avec une seule victoire l’année dernière au Grand Prix de Monaco, l’écurie McLaren a pris sa revanche en remportant dimanche le Grand Prix d’Australie, première épreuve de la saison. Ses pilotes, l’Ecossais David Couthlard et le Finlandais Kimi Raikkonen ont occupé respectivement la première et la troisième place. La deuxième marche du podium a été occupée par le Colombien Juan Carlos Montoya (Williams).
Couthlard a franchi la ligne d’arrivée au terme d’une heure, 34 minutes et 42 secondes de courses, décrochant ainsi la 13ème victoire de sa carrière en Grands Prix. « C’est un résultat formidable», a souligné le pilote écossais. «Nous pouvons être satisfaits, mais il y a encore du travail à faire pour être compétitifs face à Ferrari», a-t-il ajouté. McLaren a ainsi damné le pion à Ferrari, dominatrice l’an dernier avec 15 victoires sur 17 Grands Prix. Son pilote, Michael Schumacher, parti en pole position, a pris la quatrième place. Il s’est retrouvé absent du podium pour la première fois en 20 courses.
Son co-équipier, le Brésilien Rubens Barrichello, deuxième sur la grille de départ, a quant à lui été contraint à l’abandon. L’esprit sportif a quand même régné. «Il est naturel que ça change un jour», a commenté le quintuple champion du monde. «En sport, cela se passe de cette façon». L’Ecossais, 31 ans, a déjà monté en vainqueur sur le podium du Grand Prix d’Australie en 1997. Il s’était classé deuxième en 2001, mais avait dû abandonner au cours de trois de ces quatre dernières années.
En raison de la pluie, les organisateurs de la course, ont autorisé, un peu plus d’une heure avant le coup d’envoi, les équipes à procéder à un changement de pneus. Ce qui n’aurait pu être possible, en d’autres circonstances, en raison du nouveau réglement instauré cette année par la Fédération internationale de l’automobile (FIA).

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *