GP Lalla Meryem : La petite balle jaune en fête

Devenu incontournable au fil des éditions, le Grand Prix Lalla Meryem aborde sereinement sa quatrième édition, après les qualifs qui ont débuté le week-end et dont une partie se poursuit aujourd’hui. Aux côtés du tournoi international des PTT qui vient de s’achever, cet avènement tennistique est strictement réservé aux descendantes d’Eve.
De plus en plus courtisé, le Grand Prix Lalla Meryem connaît, une fois de plus, un engouement en constante évolution, au vu du gotha tennistique féminin qui se bouscule au portillon. En effet, une vingtaine de tenniswomen, figurant parmi les 100 meilleures mondiales, sont en lice pour cette 4e édition.
Outre le prestige manifeste inhérent à l’événement, le GP Lalla Meryem, qui figure sur le circuit WTA et qui est doté de 110.000 dollars, amorce ses péripéties aujourd’hui.
«Le GP Lalla Meryem s’annonce sous les meilleurs auspices et s’installe de plus en plus. Sachant que tout tournoi féminin dispose d’une dimension autre que les tournois mixtes, notre première vision était de le rapprocher de l’autre événement d’envergure, le Grand Prix Hassan II qui lui aurait garanti un certain appui, mais le GP Hassan II a été repoussé au mois de mai (…) D’une manière générale, la participation intéressante confirme sa notoriété et la gent féminine fait de son mieux pour ne pas manquer ce rendez-vous », nous a déclaré Amine Ghissassi, directeur technique national.
Côté marocain, les couleurs nationales seront défendues par la fine raquette Bahia Mouhtassine, qui vient d’accrocher la 8e édition du tournoi international des PTT à son tableau de chasse et qui bénéficie d’une Wild Card au tableau final. On notera également la présence de Mouna Sabri, Habiba Ifrakh, Hanane Toumi et Majda Nachite, qui figurent sur le tableau qualif.
Notre numéro 1 nationale, Bahia Mouhtassine, semble garder toutes ses chances intactes pour ce challenge. Gonflée à bloc après le succès signé le week-end au tournoi des PTT, Mme Bahia affiche un optimisme notoire quant à son entrée au GP Lalla Meryem, notamment qu’elle croisera le fer, lors du premier tour, avec la Slovène Katarina Srebotnik (56e) et tête de série n°3.
« Je suis contente de m’être adjugé le tournoi international de Rabat, c’est un trophée que je dédie à toutes les femmes marocaines. Cette victoire a également boosté mon mental et m’a donné beaucoup de confiance, surtout que cela fait plus de sept mois que je n’ai pas usé de ma raquette. Je sens quant même que la machine est bien huilée, je ne ressens aucune pression particulière et je compte faire un retour triomphal au GP Lalla Meryem », nous a déclaré Bahia Mouhtassine, optimiste jusqu’au bout des ongles.
Et ce n’est pas le DTN qui dira le contraire. « Bahia a fait montre d’un grand jeu lors de ce tournoi, on sait parfaitement bien qu’elle a beaucoup de qualités et ce n’est pas le poids de son adversaire qui va la déstabiliser. Cela dépend de sa préparation antérieure. D’ailleurs, elle a disposé durant sa carrière de grosses pointures du tennis. Elle a un potentiel et a, à son actif, un parcours honorable. Sa récente belle prestation lui permettra de s’engager de façon agressive. Sachant que le premier tour revêt l’aspect le plus compliqué de la compétition, bien des têtes de série ont dû quitter à ce stade-là. Une fois qu’elle aura franchi le cap, Bahia pourra aller très loin dans la compétition».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *