GP Lalla Meryem : premiers tickets pour le second tour

La Cité blanche vibre depuis lundi sur le rythme, effréné, de la petite balle jaune qui vit en ce moment l’une de ses prestigieuses communions, le Grand Prix Lalla Meryem de tennis, épreuve exclusivement dédiée aux dames. L’événement, qui ne cesse de gagner des galons, a, une fois de plus, été le pôle d’attraction de la crème des tenniswomen, venues des quatre coins du globe. Une palette composée, entre autres, de vingt joueuses figurant au Top 100. En plus de nos charmantes ambassadrices avec, comme chef de file, la gracieuse Bahia Mouhtassine, qui fait un retour fracassant sur la scène tennistique.
Le climat au beau fixe, un public massivement agglutiné autour des courts et de fines raquettes sur le qui-vive, c’est sur ce fond de toile que la 4e édition de ce tournoi d’envergure a entamé ses péripéties, au Complexe Al-Amal de Casablanca.
Le premier service mis en orbite était annonciateur de la première qualification, escortée, bien entendu, d’une première élimination.
C’est la règle de tout jeu qui se respecte et le tennis n’enfreint pas la règle. Ainsi, la Tchèque Klara Koukalova sera la première à décrocher son ticket au second tour, au détriment de Barbara Schwartz, l’Autrichienne qui a abdiqué au bout de deux sets (6-3, 6-3). Klara Koukalova devait être sur les dents avant l’entame de la partie, qu’elle a débuté avec détermination, conséquence du sentiment d’amertume avec lequel elle a dû quitter l’édition 2002, alors qu’elle était tout près du but, en finale. Cependant, la surprise de cette première journée a été l’oeuvre de l’Espagnole Marta Marrero, qui a pris le meilleur sur la Tchèque Iveta Benesova, l’évinçant à l’issue d’un match palpitant (3-6, 6-3, 6-1). Tête de série n°5, la Tchèque doit être pleine de rancoeur après s’être vu souffler la victoire sous le nez, notamment qu’elle menait la danse au premier set. Les déboires de la Tchèque allaient débuter lors du deuxième set, lorsque l’Espagnole lui subtilisa son service, on en était au sixième jeu. Benesova n’aura plus aucune capacité à renverser la vapeur et subira la loi de Marrero jusqu’au dernier échange. Cette première journée a particulièrement été ponctuée par l’entrée en la matière de la tête de série n°1, Emilia Loit.
La Française était aux prises avec Samia Mirza, l’excellente Indienne qui a été déconfite par Bahia Mouhtassine, en finale du tournoi des PTT le week-end dernier. D’entrée de jeu, Emilia Loit s’est faite surprendre par la fougue de son adversaire, accrocheuse jusqu’aux baskets. 466e mondiale, Samia a bataillé ferme et a fini par arracher, dans la douleur, la première manche. Emilia Loit, 40e mondiale, a dû suer eau et sang avant de venir à bout de son étonnant challenger (5-7, 6-4, 6-2).
Par ailleurs, Bahia Mouhtassine a disputé, en double lors de cette journée, avec sa coéquipière Rosa Maria Andres – en compagnie de laquelle elle avait atteint les quarts de finale du WTA d’Athènes, il y a deux semaines – une première partie versus Gabriela Navratilova et Blahotova Olga. Manque de pot, le tandem maroco-espagnol, après en avoir fait voir de toutes les couleurs à ses adversaires, fut au bout du compte vaincu (7-6, 6,3), à un cheveux près !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *