Grand Prix de judo de Croatie : Asmaa Niang décroche le bronze

Grand Prix de judo de Croatie : Asmaa Niang décroche le bronze

Asmaa Niang qui détient le meilleur palmarès du judo marocain,  disputera les 11 et 12 août le Grand Prix de Budapest avant de s’envoler vers Baku, en Azerbaïdjan pour disputer les Championnats du monde.

Asmaa Niang vient de mettre un peu de baume au cœur des Marocains passionnés de judo. Dans le cadre de la préparation aux Championnats du monde de judo qui se tiendront à Baku, Azerbaïdjan – en septembre –  la championne marocaine et quadruple championne d’Afrique de la discipline vient de remporter la 3ème place des moins de 70 Kg, au Grand Prix de Zagreb en Croatie.

C’est sur les tatamis de l’Arena Zagreb que Niang s’est illustrée. En quart de finale, la judokate marocaine s’est imposé face à la championne d’Europe en titre, la Néerlandaise Sanne Van Dijke.

Cependant, lors de la demi-finale, elle avait la Japonaise Yoko Ono comme adversaire. Le Japon, berceau du judo, enfante de grands champions. Ono a pris le dessus sur Niang laquelle s’est concentrée par la suite pour son dernier combat de classement.

Contre la Brésilienne Amanda Oliveira, la rencontre fut épique. Elle s’est terminée au bout du golden score. Asmaa Niang marque un ippon pour remporter la 3ème place et ajouter à sa collection une autre médaille en world tour, catégorie moins de 70 kilos.

«Le Grand Prix de Zagreb est une compétition importante pour plusieurs raisons. Tout d’abord c’est une excellente préparation pour les Championnats du monde qui se dérouleront dans quelques semaines. Ensuite cette troisième place m’a permis de remporter 300 points pour le classement dans le tableau de qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2020. Ce résultat est une satisfaction car ça veut dire que ma préparation pour les Championnats du monde est sur la bonne voie», explique-t-elle. Classée actuellement 8ème mondiale, et 1ère en Afrique, Asmaa Niang qui détient le meilleur palmarès du judo marocain,  disputera les 11 et 12 août le Grand Prix de Budapest avant de s’envoler vers Baku, en Azerbaïdjan pour disputer les Championnats du monde. Les prochaines années vont être décisives pour l’athlète qui part chercher une performance lors des prochains Jeux olympiques en 2020 à Tokyo, pays du judo.

«Pour être dans les meilleures dispositions pour la préparation des Championnats du monde et des Jeux olympiques, un athlète de haut niveau a besoin d’un réel accompagnement. Aujourd’hui ma position est que je ne fait pas que du judo, puisque ce que je travaille en parallèle de ma carrière d’athlète de haut niveau. J’espère que très bientôt je pourrai avoir des partenaires qui m’accompagneront dans ce projet olympique afin de m’y préparer d’une manière sereine et optimale», espère la championne marocaine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *