Grand Prix Hassan II de tennis : La raquette marocaine absente

Grand Prix Hassan II de tennis : La raquette marocaine absente

L’émotion était à son comble, la salle est prise d’une grande tristesse mardi à Casablanca alors que se tenait la conférence de presse annonçant le Grand Prix Hassan II. Quelques yeux brillaient de larmes alors que d’autres restaient fermés voyageant dans les souvenirs se remémorant l’ancien président de la Fédération royale marocaine de tennis, Mohamed Mjid, qui vient de nous quitter à l’âge de 97 ans. Après la lecture de la Fatiha pour le repos de son âme, les organisateurs sont passés à la présentation du tournoi.

Pour cette 30ème édition qui se déroulera du 5 au 13 avril au complexe Al Amal, le tableau relevé des tennismen engagés dans ce tournoi témoigne de son envergure. Et cela «confirme la renommée de ce prestigieux tournoi qui a gagné en maturité», indique le directeur du tournoi, Khalid Outaleb.

Une palette de grands tennismen prendra part à cette compétition. Le tableau final compte une vingtaine de joueurs figurant parmi les 85 premiers du classement mondial dont le double vainqueur au complexe Al Amal Pablo Andujar (2011 et 2012), dont ce sont d’ailleurs les seuls titres de sa carrière, et le finaliste de la dernière édition, le Sud-Africain Kevin Anderson.

Ce dernier, 18ème ATP et tête de série N°1 du tableau final, court toujours derrière le premier titre de la saison après deux finales à Delray Beach et Acapulco mais également le quatrième de sa carrière Grenoble-France 2008, Johannesburg 2011 et Delray Beach-USA 2012.
D’autres raquettes non moins importantes se disputeront le titre. L’Espagnol Marcel Granollers, 22ème au classement mondial, sera l’autre prétendant pour soulever le prestigieux trophée et se présente au complexe Al Amal avec une carte de visite bien fournie avec quatre titres à Kitzbuhl (2013), Gstaad et Valence (2011) et Houston (2008).

Mais, c’est son compatriote Albert Montanes (59ème ATP) qui s’engage à 33 ans dans cette édition, où il avait déjà frôlé le sacre en disputant la finale de 2007, comme le plus titré avec six victoires finales à Amersfoort (Amsterdam 2008), Estoril et Bucarest (2009), Stuttgart et Estoril (2010) et le dernier en date à Nice, l’année dernière.

D’autres tennismen de grand calibre pourront s’ajouter à ces prétendants. Selon Khalid Outaleb, «Mikhaïl Youzhny (15e) et Gaël Monfils (24e) ont demandé une wild card, c’est-à-dire une invitation du tournoi, puisqu’ils n’ont pas beaucoup joué à Miami».

Le comité d’organisation n’a pas encore tranché ces demandes d’invitation et ne devra décider sur les places de wild card qu’après la concentration de l’équipe à partir de lundi prochain pour la préparation de la rencontre Play-Off de la Coupe Davis zone Euro-Afrique Groupe II opposant le Maroc à Chypre, a expliqué le directeur du tournoi. Ce qui est déplorable, c’est l’absence d’une raquette marocaine. Si on excepte Lamine Ouahab, parti favori pour obtenir une invitation en tant que n°1 au Maroc (257ème au niveau mondial), Hicham Khaddari (507e) et acolytes devront tenter leurs chances lors des qualifications.

Ce tournoi ATP 250 de Casablanca, disputé sur terre battue, rentre dans le cadre de la préparation pour la deuxième levée du Grand Chelem à Roland-Garros.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *