Grand prix SAR la Princesse Lalla Meriem : Fatima Zahra El Allami face à Anabel Medina Garrigues

Grand prix SAR la Princesse Lalla Meriem : Fatima Zahra El Allami face à Anabel Medina Garrigues

Après la 27e édition du Grand Prix Hassan II de tennis, ce sont les raquettes féminines qui prennent le relais dans le cadre du tournoi WTA Grand prix SAR la Princesse Lalla Meriem. Les fans et les amateurs de la petite balle jaune auront un autre rendez-vous de calibre dont de grands noms du tennis féminin prendront part à la 11ème édition, qui aura lieu du 16 au 24 avril sur les courts du Royal club de Fès. Cette prestigieuse épreuve féminine mondiale, doté de 220.000 dollars, proposera un tableau remarquable qui sera particulièrement alléchant. L’Espagnole Anabel Medina Garrigues sera là pour défendre le titre qu’elle a vaillamment remporté lors de la 9ème édition. Parmi les noms qui prendront part à cette 11e édition, figurent notamment l’ancienne N°1 mondial (2009), en l’occurrence la jeune Russe, Dinara Safina, la Française, Alize Cornet, demi-finaliste à Fès en 2010, et l’Américaine Melanie Oudin, l’une des futures top 10 du tennis mondial. La capitale spirituelle accueillera également la Hongroise Agnes Szavay, qui a battu en 2010 en tournoi huit joueuses du top 10 mondial et la star italienne, Sara Errani. Par ailleurs, les gradins du Royal tennis club de Fès vibreront au rythme des prodiges du tennis national de la part de Fatima Zahra El Allami, Nadia Lalami et Lina Bennani. «Actuellement je suis en plein préparation pour cette compétition au club Mohammed V de Casabalanca. Pour moi, le Grand prix Lalla Meriem est une occasion pour rivaliser et fréquenter les grandes joueuses de tennis mondiales», a déclaré à ALM Fatima Zahra El Allami. «Cette année il y aura une rude concurrence. mon niveau est très modeste par rapport aux joueuses de tennis européennes qui ont été classées numéro 1 mondial», a indiqué El Allami. La précédente édition de ce tournoi a été remportée par la jeune Tchèque Iveta Benesova qui a battu en deux sets nets (6-4, 6-2) la Roumaine Simona Halep, victorieuse en 2008 de Roland-Garros juniors. En effet, pour le directeur du tournoi, Fouad Mejjati Alami, toutes les conditions sont réunises pour faire réussir cette prestigieuse coupe qui est actuellement considérée en tant que première compétition féminine à l’échelle du continent africain, et parmi les 60 plus importants tournois au monde.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *