Groupe A: Le Gabon et le Cameroun doivent vite rebondir

Groupe A: Le Gabon et le Cameroun doivent vite rebondir

Ce n’est que leur deuxième match dans cette CAN-2017, mais le Gabon et le Cameroun doivent se ressaisir ce mercredi à Libreville face au Burkina Faso et à la Guinée-Bissau, après leurs débuts décevants.

Malgré un but de leur vedette Pierre-Emerick Aubameyang, les Gabonais, hôtes du tournoi et annoncés comme favoris, ont calé samedi contre les Bissau-Guinéens (1-1), l’adversaire supposé le plus faible de cette poule A. «Nous avons les mêmes chances de nous qualifier que si nous avions gagné», a voulu temporiser l’entraîneur espagnol José Antonio Camacho, fraîchement nommé à la tête des Panthères, au mois de novembre. Mais lui et les siens savent très bien qu’ils jouent déjà le tout pour le tout face au Burkina Faso, finaliste de l’édition 2013 qui a surpris en tenant en échec le Cameroun le week-end dernier (1-1).

L’ambiance n’est pas franchement au beau fixe chez les Camerounais.

Et pour cause, pas moins de sept internationaux ont préféré rester dans leurs clubs en Europe, dont des joueurs clés comme le défenseur de Liverpool Joël Matip. Et l’équipe entraînée par le Belge Hugo Broos a buté sur les Etalons du Burkina dans une partie tout de même enlevée (1-1), où les Lions n’ont «pas su marquer» davantage, «malgré trois occasions franches», a regretté leur sélectionneur.

Il va donc falloir régler la mire face à la Guinée-Bissau ce mercredi soir (20h00).

Et Broos a sans doute entendu l’avertissement de Roger Milla, déçu par la prestation offensive des Camerounais. «Nous voulons retrouver notre rang. S’il n’y a pas de résultat, il (ndr: Hugo Broos) va partir. C’est à lui de faire des efforts pour que le Cameroun puisse être rayonnant».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *