Groupe B : Le «Hold-up» tricolore

Groupe B : Le «Hold-up» tricolore

«C’était un match hitchcockien ». Tous les commentateurs de la rencontre France-Angleterre, comptant pour le premier tour du groupe B, sont unanimes. Même les scénaristes les plus inspirés n’auraient pas pu prévoir une fin aussi époustouflante pour un match qui a fait des records d’audience un peu partout dans le monde (13 millions de téléspectateurs en France).
La pression était grande pour les deux équipes. Cela faisait en effet près de 41 ans que les Français ne sont pas arrivés à bout de leurs voisins d’outre-Manche. Leur titre de champions d’Europe ne leur donnait pas droit à l’erreur. « Il ne faudra surtout pas perdre ce match, quitte à faire un match nul. C’est tellement important pour la confiance dans une compétition de ce niveau», avait averti Zineddine Zidane avant le match. En plus, le spectre du fiasco asiatique en 2002 face au Sénégal les hante toujours.
Un scénario qui était sur le point de se répéter dimanche soir à Lisbonne. Les Bleus de Jacques Santini allaient revivre ce cauchemar puisque les Anglais étaient à deux doigts de remporter ce choc. La star anglaise du Réal Madrid a brillé lors de cette rencontre. David Beckham dont le coup franc était millimétré pour la tête de Frank Lampard, auteur du premier but de la rencontre en faveur des Anglais. C’était à la 38ème minute de jeu.
Les Français, qui jusque-là, ont multiplié les attaques sans pour autant inquiéter le keeper anglais, ne parvenaient pas à se montrer dangereux. En seconde période également, les schémas tactiques de Jacques Santini, qui a annoncé son départ pour Tottenham juste après l’Euro, n’arrivaient pas à éviter les pièges tactiques imaginés par Sven Goran Eriksson. A une poignée de minutes près, le sélectionneur suédois de l’Angleterre a bien failli réussir son coup, surtout que ses poulains ont failli aggraver la marque si Fabien Barthez n’avait pas détourné un penalty de Beckham (73) à la suite d’une faute de Silvestre sur Rooney. Mais c’était sans compter le génie d’une autre star des Merengues, Zineddine Zidane en l’occurrence, qui, en l’espace de deux minutes, a réussi à renverser in extremis une situation sans issue.
Dans la première minute des arrêts de jeu, Zizou allait égaliser sur un magistral coup franc direct qui n’a laissé aucune chance au gardien anglais. Quelques secondes plus tard, le chouchou du public français doublait la marque sur penalty obtenu par Thierry Henry.
Le choc franco-anglais a éclipsé l’autre rencontre du groupe, opposant la Suisse à la Croatie. Un match qui s’est terminé sur le nul blanc, les deux équipes n’ayant réussi à concrétiser aucune de leurs tentatives. Les Croates feront leur prochaine sortie le 17 juin face à des Tricolores encore grisés par leur soirée anglaise, alors que les co-équipiers de Beckham n’ont d’autre choix que de battre la Suisse.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *