Groupe «D» : Le carton tchèque

Groupe «D» : Le carton tchèque

«Je suis malade, brisé et malheureux». Les propos sont ceux de l’attaquant néerlandais Ruud van Nistelrooy, déçu après la défaite de son équipe face à son homologue tchèque (2-3), samedi dernier à Aveiro. Au coup de sifflet final, l’avant-centre néerlandais est resté longtemps prostré au milieu de la pelouse avant de quitter le terrain, signe de sa déception.
Dans les rangs des Oranges, il y avait également de la colère et de la tristesse d’avoir laissé échapper une occasion de s’approcher des quarts de finale de l’Euro 2004. C’est que les hommes de Dick Advocaat menaient 2-0 après 19 minutes du début de la rencontre. Nullement atteints par ces deux buts prématurément encaissés, les Tchèques n’ont pas baissé les bras. Alliant détermination et tactique purement offensive, les poulains de Karel Brueckner, dont la décision d’aligner six attaquants a fait la différence, ont réussi à réduire l’écart à la 23ème minute par le biais de Jan Koller, dont la frappe de l’intérieur du pied n’a laissé aucune chance au keeper néerlandais Van Der Sar. En véritable meneur d’équipe, Pavel Nedved, désigné joueur de la rencontre, s’est surpassé en étant omniprésent sur le flanc gauche, son fief, comme dans les quatre coins du terrain. Il a d’ailleurs signé plusieurs passes décisives, comme celle à la 71ème minute, qui a été à l’origine du but de l’égalisation tchèque. A deux minutes de la fin du temps réglementaire, Marek Heinz, auteur du but victorieux contre la Lettonie, adresse une frappe puissante à l’entrée de la surface. Le gardien de but des Oranges repousse dans les pieds de Poborsky qui offre le but à Smicer seul devant la ligne. But synonyme de qualification en quarts de finale. Pour leur part, les Néerlandais doivent attendre leur troisième match contre la Lettonie pour connaître leur sort. « Maintenant, nous devons battre la Lettonie et espérer que les Tchèques accomplissent leur devoir», a déclaré leur sélectionneur, Dick Advocaat.
Dans l’autre rencontre du groupe D, qui a mis aux prises Lettons et Allemands, c’était une tout autre histoire. Pour sa deuxième sortie en Euro 2004, les Allemands, vice-champions du monde lors du Mondial asiatique, n’ont pu venir à bout de la novice sélection de la Lettonie, qui signe au Portugal sa première participation à cette compétition continentale. Samedi au Stade do Bessa de Porto, les poulains de Rudi Voeller ont fait illusion lors des 30 premières minutes de jeu, avant que leur ligne défensive ne bute sur une défense lettone imperméable. «Dès le stage de préparation en Forêt-Noire, je pensais que le match contre la République tchèque sera une vraie finale», a déclaré le coach allemand.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *