Groupe E : le Ghana se qualifie

Le Ghana s’est qualifié pour les 8e de finale du Mondial-2006 de football, dès sa première participation à une Coupe du monde, après sa victoire 2 à 1 jeudi à Nuremberg face à une équipe des Etats-Unis courageuse, mais qui quittera l’Allemagne sans le moindre succès.
Les Etats-Unis finissent derniers du groupe E.
Les hommes du sélectionneur serbo-monténégrin Ratomir Dujkovic, qui étaient, eux, certains d’obtenir leur précieux sésame en cas de victoire, terminent finalement deuxième de cette poule à suspens, derrière l’Italie victorieuse dans le même temps de la République tchèque (2-0).
Mais pour le prochain match qu’ils disputeront mardi à Dortmund, peut-être face au Brésil, les "Blacks Stars" seront privés de leur homme à tout faire, Michael Essien, suspendu pour un deuxième carton jaune. Dès la 5e minute d’un match très tendu, le joueur de Chelsea était averti pour un tacle trop fougueux, qui l’enverra donc sur la touche en 8e de finale. Trop pressées de vouloir inscrire un premier but libérateur, les deux équipes confondaient d’abord vitesse et précipitation et multipliaient les approximations.
Une grossière erreur individuelle allait d’ailleurs coûter cher aux Américains. A la 22e minute, Haminu Draiman profitait de l’étrange nonchalance de Claudio Reyna -qui se tordait le genou gauche sur l’action- pour ôter le ballon des pieds du capitaine américain et s’en aller seul battre Kasey Keller (1-0). La réaction des hommes de Bruce Arena tombait à la 43e minute. DaMarcus Beasley profitait d’une mauvaise relance de la défense ghanéenne pour déborder sur le côté gauche et adresser un centre parfait pour Clint Dempsey qui égalisait d’une puissante demi-volée (1-1). La joie américaine était de courte durée. Quelques secondes avant la pause, une charge d’Ogushi Onyewu sur Razak Pimpong était sanctionnée d’un penalty très contesté par Arena. Appiah ne se faisait pas prié pour redonner l’avantage à ses couleurs (2-1, 45+2e). Courageux, les "Boys" faisaient le siège des buts défendus par Richard Kingston, se créant plusieurs occasions. Une tête de Brian McBride frappait le cadre adverse (73e) puis Onyewu manquait sa cible de quelques centimètres (75e) tout comme Matthew Amoah (volée contrée à la 90e). Fatigués, les Américains ne pouvaient empêcher le succès adverse et les scènes de joie des jeunes joueurs et supporteurs africains.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *