Hamada accueilli en vedette à Lyon

Hamada accueilli en vedette à Lyon

Après quatre jours passés au centre de formation du Havre, en compagnies des autres lauréats de l’émission « Pied en Or », au nombre de 21, Hamada Abdel Moutaâl, vainqueur de la première émission de téléréalité sportive, est arrivé, mardi dernier, à Lyon, où il devrait effectuer un stage d’une semaine avec les jeunes du centre de formation de Tola Vologe. Accueilli comme une star, Hamada, 19 ans, était sous le feu des projecteurs des télévisions françaises, venues en grand nombre. C’est en tout cas ce que rapporte le site Internet du club olweb.fr. L’occasion pour le producteur de l’émission, Ramzy, de vanter le succès de cette aventure sportive, sociale et médiatique. «Cette émission de téléréalité avait à mes yeux un côté noble. Elle dégageait de l’émotion, il y avait aussi de la sueur. Ce genre d’émission existe en Italie, en Argentine. Il y a eu 10 000 candidats aux sélections. Ensuite, l’émission a duré 9 semaines avec la finale au stade Mohamed 5 de Casablanca devant 70 000 spectateurs et suivie par 20 millions de téléspectateurs. Pendant ces 9 semaines, il y a eu plein de choses.
Les jeunes ont rencontré par exemple des footballeurs, des athlètes… Et au final, ce sont les téléspectateurs qui ont choisi le vainqueur… », a déclaré ce dernier, qui n’a pas pu cacher sa joie, d’autant plus qu’il vient de signer un contrat de 5 ans. « Il y avait une véritable dimension sociale dans ce concept. Au Maroc, tous les gamins n’ont pas les possibilités, les facilités pour jouer au football. Certains venaient de couches sociales défavorisées. Certains ne mangent presque jamais de viande, se contentent de tomates et de pain.
Quand ils jouent au ballon, ils le font sur des terrains en terre… avec parfois des pierres. Le gazon est rare…», a tenu à faire remarquer Ramzy, qui, outre sa fonction de producteur de l’émission, assure celle de porte-parole de Hamada, comme lors du jour de la finale. «Il a été rapidement le chouchou des téléspectateurs. Cette émission l’a fait un peu sortir de sa réserve. Il était vraiment timide au début. Il a toujours un côté réservé. Cela se voit lorsqu’il parle. Il réfléchit avant de répondre; il prend son temps; il est intelligent…». Pour sa première séance d’entraînement, Abdel, comme on le surnomme là-bas, s’est dit très content d’être au centre de formation de l’OL, un club qu’il connaissait déjà et qu’il considère comme la meilleure équipe du championnat de France et l’une des meilleures en Europe. C’est dire le défi qu’attend le jeune marrakchi. «Je veux être à la hauteur», a-t-il déclaré, avant d’ajouter: «J’ai de la chance. Mon rêve, c’est de jouer un jour en Europe».
Impressionné par les conditions de formation des jeunes dans l’Hexagone, Hamada a laissé entendre qu’il était en train de vivre une expérience unique en son genre. «C’est plus fort que je ne l’imaginais. C’est super. La France est un pays merveilleux. Les terrains d’entraînement aussi. Toutes les conditions sont excellentes. Je vis un rêve. Tout ce qui m’arrive depuis quelques semaines est inhabituel pour moi. Cela a changé ma vie. Tout le monde me connaît au Maroc.
Les gens sont fiers de moi. Et moi, je suis content». Hamada, dont l’idole préférée est la star de la Juve Alexandro Del Piero, a une semaine pour convaincre les dirigeants de l’OL, un des grands clubs formateurs de France.
«Notre engagement est clair : accueillir le vainqueur du Pied en Or pendant une semaine chez nous. Il n’y en a pas d’autres. Et pour juger Abdel, il faudra attendre. Ce n’est pas en une matinée que tu peux donner un avis… », a fait savoir Alain Olio, le responsable du centre de formation.
Hamada à l’OL, car on aimerait très bien le voir porter le maillot de Wiltord offert par le directeur sportif du club, Bernard Lacombe, le jour de la finale, n’est peut-être qu’une question de temps.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *