Hamada, histoire d’un ballon au pied

Hamada, histoire d’un ballon au pied

Âgée de 19 ans, Hamada Abdoulmoutaâl est la nouvelle star de la téléréalité, version foot. Çela, tout le monde le sait. Mais ce que l’on ignorait complètement c’est qu’il est d’origine égyptienne. Il a fallu attendre le jour de la finale de l’émission «Pied en or» pour divulguer cette information de taille. Contacté par «Aujourd’hui Le Maroc», le lauréat qui vaut son pesant d’or a confirmé avoir la nationalité égyptienne et la nationalité marocaine. «Cela fait un an que j’ai eu la nationalité marocaine. Il fallait passer par toute une procédure et qui a duré presque six mois.
Au début, je croyais l’avoir facilement étant donné que mon frère l’avait eu bien avant moi. Mais l’on m’avait dit d’attendre l’âge de la majorité pour en faire la demande», a expliqué le vainqueur du pied en or, natif de Marrakech d’un père égyptien et d’une mère marocaine. Égyptien, il y a encore un an, Abdoulmoutaâl s’entraînait au centre de formation du Kawkab de Marrakech, où il a fait ses débuts. «J’ai rejoint le KACM dès mon jeune âge, mais je n’ai pas pu signer parce qu’il y avait, justement, ce problème de nationalité», a confié ce dernier. Las d’attendre, il décide de changer de cieux. C’est ainsi qu’il rejoint le club qatari d’Al Wakra. C’était au mois d’août de l’année dernière. « J’ai passé trois moi là-bas. Pour me faire signer un contrat, les dirigeants du club qatari m’ont fait une proposition de naturalisation. Proposition que je n’ai pas hésité à rejeter. Car, pour moi, ce sera le Maroc ou rien», a fait savoir celui-ci. De retour au Maroc, et après avoir eu la nationalité marocaine, le jeune Hamada tente, encore une fois, sa chance en prenant part à l’émission «Pied en or». Une grande aventure allait commencer. Après avoir passé toutes les épreuves avec succès, il décroche une place pour les phases finales. Avec les 75 candidats qualifiés, il signe une déclaration sur l’honneur.
Une sorte de contrat d’une durée d’un an. Selon les termes de ce contrat, seule la société productrice a le droit d’intervenir dans toute opération de transfert. Vainqueur in extremis, puisqu’au dernier moment, il était distancé de 17 voix par son coéquipier Taha Alaoui de Rabat, Hamada Abdoulmoutaâl devait effectuer un stage chez le Real Madrid. C’est en tout cas ce qu’ont annoncé, avec tambour et trompette, les producteurs de l’émission «Pied en or», il y a quelques semaines. De la publicité mensongère de la part de la société productrice pour faire monter les surenchères.
Coup de pub réussi. La preuve, le déplacement du conseiller sportif de l’Olympique de Lyon, Bernard Lacombe, en personne, pour assister à la finale et remettre le maillot de l’ex-joueur des Gunners, Wiltord, au jeune Hamada. Pour les observateurs, cela signifie qu’il y a eu un accord de principe. D’ailleurs, et selon une source bien informée, les négociations seraient, actuellement, en cours pour faire signer le lauréat de l’émission «Pied en or» à l’Olympique de Lyon. En attendant que les choses se concrétisent, le jeune marrakhchi se rendra en France, en compagnie des autres élus, au nombre de 21, pour effectuer un stage de trois semaines au centre de formation du Havre, avant de rallier Lyon où il passera une dizaine de jours au centre de formation de l’OL. «Mais bien avant, nous allons entamer un stage de préparation à Casablanca juste après la fête d’El Aïd», a tenu à souligner ce dernier. Surnommé Maradona, Hamada Abdelmoutaâl a déjà reçu des offres de l’Olympique de Marseille, du Havre, mais également d’Alwahda de l’Arabie saoudite et d’Alkhour du Qatar. Dans les quelques jours qui viennent, l’on saura lequel de ces clubs s’attachera les services d’un joueur qui, en l’espace de six mois, a fait parler de lui grâce à la télé réalité.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *