Handball : La Rabita perd la main

Handball : La Rabita perd la main

Ayant fait preuve d’une grande performance, tout au long du championnat arabe des clubs champions et vainqueurs de coupe de handball, qu’elle accueille cette année, la Rabita Casablancaise n’a pas pour autant réussi à faire de miracles lors de la finale. Une finale qui l’a opposée lundi 18 juillet à la salle du complexe sportif Mohammed V au club saoudien d’Al-Ahly. Un club qui a fini par s’adjuger la compétition en remportant la victoire sur le score de 32 à 27.
Al-Ahly et la Rabita s’étaient retrouvés en finale en éliminant respectivement les équipes algérienne de Biskra (25-24) et koweïtienne de Sulaïbkhat (36-27). Si les joueurs saoudiens ont bel et bien mérité la première marche du podium, les sociétaires de la Rabita ont livré un handball spectaculaire.
Dès l’entame de la rencontre, les saoudiens  se sont montrés déterminés à remporter la première place grâce aux qualités individuelles des joueurs notamment le virevoltant Bendar Ali Aid Harbi, le gardien de but d’origine tunisienne classé parmi les premiers keepers au niveau mondial, et son concitoyen Merouane Ben Kamal dont la force physique le met hors de toute portée des défenseurs. C’est ainsi que durant toute la première mi-temps, les Saoudiens ont gardé l’avantage avec le score de 12/16. A la deuxième mi-temps les joueurs casablancais se sont montré accrocheurs et ils  ont pu déceler les failles de leurs adversaires et réduire les dégâts en égalisant à la huitième minute de jeu 17/17. Et c’est par l’intermédiaire de Redouane Sellam que les Casablancais ont pris à l’avantage à la quatorzième minute de jeu 20/19 puis 20/20 puis 21/20. Mais à cinq minutes de la fin de la rencontre, les Saoudiens ont dévoilé leurs dernières cartes en déstabilisant la défense locale. Il faut l’avouer, les visiteurs étaient mieux préparés physiquement et n’ont pas volé leur victoire. Quant aux locaux, ils ont décroché haut la main l’argent de la seconde place. Tenant compte des conditions dans lesquelles ils évoluent, les Bidaouis méritent tous les éloges. Ils se sont battus honorablement aussi bien face à leurs adversaires que face aux moyens qui leur manquent cruellement. «Ces derniers (les joueurs) n’ont pas pu bénéficier d’une période de concentration à l’instar des équipes adverses. Notre club s’est contenté d’une préparation semblable à celle d’une compétition nationale », nous avait déclaré Abdellatif Tatbi, président du club.
La cérémonie de clôture a été réservée à la remise des médailles aux vainqueurs en présence du secrétaire d’état au secteur des sports, Abderrahmane Zidouh en présence de nombreuses personnalités nationales et étrangères. Si les joueurs méritent des applaudissements, il faut aussi applaudir les organisateurs qui ont fait des mains et des pieds  pour réussir l’édition de cette  année. Le  handball national en est sorti grandi.
A l’issue de cette édition, Abdellatif Tatbi  a déclaré à Aujourd’hui Le Maroc que «tout ce qui commence bien finit bien. Je remercie tout d’abord le grand public casablancais qui nous a encouragés de toutes ses tripes. Je félicite les Saoudiens qui étaient les favoris de cette édition et  qui n’ont franchement pas démérité».
De son côté, Noueddine Bouheddioui, l’entraîneur des locaux, a déclaré que «mes joueurs ont donné le meilleur d’eux-mêmes. Nos adversaires étaient plus forts physiquement et ils se sont déplacés avec beaucoup d’aisance sur le terrain».
Affichant une grande satisfaction  quant à  la réussite de l’édition de cette année, le président de la Fédération nationale de Handball, Abdelmoumen El Jouhari a déclaré que «c’est tout le sport national qui a triomphé. Je remercie tous les acteurs économiques pour leur soutien».
Pour rappel, ce championnat, disputé du 9 au 18 courant, a réuni six équipes, à savoir Al-Nour et Al-Ahly (A.Saoudite), Sulaïbkhat (Koweit), Al Wakra (Qatar), Ittihad  Biskra (Algérie) et la Rabita de Casablanca, club organisateur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *