Handball : Le Maroc en force

Handball : Le Maroc en force

Après Casablanca, où s’est déroulé au mois de décembre dernier la 26ème édition du Championnat d’Afrique des Clubs champions de handball, c’est au tour de la ville de Fès d’abriter un autre grand événement de handball. La capitale scientifique accueillera, du 23 avril au 4 mai 2005, le 26ème championnat d’Afrique des clubs vainqueurs de coupes seniors hommes et dames. Selon le président de la Fédération royale marocaine de handball, Abdelmoumen Jouahri, le choix de Fès s’explique par le fait que cette grande ville n’a jamais abrité un grand événement de handball.
«Alors qu’elle dispose de toute l’infrastructure nécessaire», a expliqué ce dernier. Sur le nombre des équipes qui vont prendre part à cette fête handballistique, le président de la fédération a fait savoir que le championnat serait ouvert à tous les vainqueurs de coupes. «On n’a pas encore établi la liste définitive des clubs. Cela dépend des confirmations. Et c’est la confédération africaine de handball qui gère tout cela.
Vous avez certains clubs qui s’inscrivent et ne viennent pas. Parfois, on vous appelle de l’aéroport. C’est comme ça et l’on essaye de gérer tout cela», a confié M.Jouahri. Selon ce dernier, le Maroc sera représenté par trois équipes, la Rabita, club vainqueur de coupe, le KACM, finaliste, et le MAS, club organisateur. «Nous avons envoyé des invitations à ces clubs. C’est à eux de voir qu’ils veulent participer ou pas», a tenu à faire remarquer celui-ci. Pendant deux semaines, le public marocain va vibrer au rythme de la petite balle orange, surtout en cas de présence des grands bonnets du handball africain, dont notamment le tenant du titre, le Mouloudia Club d’Alger. L’Egypte, l’Algérie et la Tunisie devraient participer avec deux clubs chacun. Le Congo, la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Cameroun, le Nigeria et l’Angola ont, en dépit les problèmes financiers, promis d’être au rendez-vous. Du beau spectacle en perspective. Car entre toutes les équipes de l’élite africaine, les rencontres promettent d’être très disputées. Tous auront pour objectif de s’adjuger le titre de cette année ou au moins représenter dignement leurs pays.
Parmi les grands favoris pour décrocher le sacre de cette année, le MCA, vainqueur de la super coupe d’Afrique, version 2004. Si chez les dames, le Congo, le Cameroun, le Nigeria, la Côte d’Ivoire et l’Angola restent de grandes nations de handball au niveau du continent africain, chez les hommes, l’Angola est l’un des pays les plus titrés, huit fois championne d’Afrique des clubs, suivie de l’Etoile du Congo, quatre fois vainqueur de la coupe d’Afrique des clubs champions, et de l’Africa Sport de Côte d’Ivoire. Les responsables de la FRMH avaient demandé l’organisation de ce championnat après le désistement de la fédération algérienne de handball. «C’est un championnat que devait avoir lieu à Alger, mais à la dernière minute les Algériens ont dû renoncer», a fait savoir Jouahri.
Multiplier les compétitions pour permettre aux jeunes de hisser leur niveau et par la même redorer le blason de la petite balle orange nationale, tel est l’objectif que s’est fixé la FRMH dans son nouveau plan d’action depuis quelques années. C’est, d’ailleurs, dans cette optique que la Fédération royale marocaine de Handball a présenté dernièrement sa demande à la Confédération africaine de Handball pour accueillir la Coupe d’Afrique des Nations qui aura lieu en 2006. Ce n’est qu’en multipliant ce genre d’initiatives, qui ne demandent pas beaucoup de moyens, que l’on pourra tirer vers le haut le niveau de la petite balle orange nationale.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *