Handball : le Maroc se prépare au Mondial

Handball : le Maroc se prépare au Mondial

L’équipe nationale de handball entamera la semaine prochain sa dernière ligne droite pour les préparatifs de la Coupe du monde qui se tiendra en Allemagne. Les Lions de l’Atlas s’envoleront pour la Tchéquie afin d’effectuer un dernier stage qui va durer du 8 au 19 janvier. Ils devront affronter plusieurs équipes nationales dont celles de la Tchéquie, de la Slovénie et de la Pologne lors de matchs amicaux.
«Le programme des préparatifs est respecté à la lettre. Nos joueurs sont sur la bonne voie. Ce dernier stage permettra à l’équipe nationale d’effectuer les derniers réglages avant le mondial», déclare Abdelmoumen Jawhari, président de la Fédération royale marocaine du handball (FRMHB).
L’équipe nationale a déjà effectué deux stages au Maroc, l’un à Ifrane et l’autre à Rabat. Ces stages ont permis au staff technique de sélectionner des joueurs évoluant au Maroc.
La liste des joueurs a été, ensuite, complétée par sept joueurs évoluant à l’étranger à l’issue d’un troisième stage qui s’est déroulé en Tunisie.
Durant cette concentration, l’équipe marocaine de handball a disputé trois matchs. Elle en a perdu un contre le club tunisien de l’AS Hammamet sur le score de 27 à 32. Elle s’était, néanmoins, imposée face au Club Africain de Tunis (27 à 24), et l’équipe nationale d’Oman (31 à 21).
«Je peux dire que, de manière générale, le stage de Tunisie a été bénéfique pour l’ensemble des joueurs. Ils ont pu tester leur niveau, mais surtout se familiariser avec les compétitions. Car en matière de compétition, ils manquent de pratique», a poursuivi M. Jawhari.
Comme l’a souligné Noureddine Bouhaddioui, le sélectionneur national, dans une déclaration à la MAP : «l’équipe marocaine est composée de jeunes joueurs, dont six en équipe junior, qui manquent de l’expérience requise pour disputer ce championnat mondial ».
Il a ajouté, par ailleurs, que : «les joueurs professionnels ont disputé plus de 20 matches au sein de leurs clubs, alors que les locaux n’ont joué aucun match du fait que le championnat national n’a pas encore démarré ; ce qui constitue un handicap majeur pour la préparation au mondial».
Les championnats du monde de handball 2007 se dérouleront du 19 janvier au 4 février dans les villes suivantes : Wetzlar, Magdebourg, Berlin et Halle, Brême, Kiel et Stuttgart (matchs de poule), Dortmund et Mannheim (second tour) et Cologne (finale).  Le Maroc évolue dans le groupe F qui regroupe la Croatie, la Russie et la Corée du Sud. L’équipe nationale devra donc croiser le fer avec deux gros calibres du handball mondial: la Croatie et la Russie, tous deux visant le titre.
Les Marocains ne se font pas d’illusion. Leur objectif est de décrocher une première victoire durant cette compétition pour pouvoir ainsi améliorer leur classement au niveau mondial. C’est la cinquième fois que les nationaux participent à ces championnats. Jamais ils n’ont remporté un match de Mondial, mais ils comptent y arriver cette fois-ci.
«Au handball, il ne faut pas s’attendre à de grandes surprises. C’est la logique qui l’emporte toujours. Il y a des équipes faibles, des équipes moyennes et il y a des équipes fortes. Toutefois, la sélection nationale a bien évolué ces derniers temps. En 2006, le Maroc a réalisé un bon exploit en se classant troisième au championnat africain. Les Lions de l’Atlas avaient même terrassé la redoutable équipe algérienne. Les joueurs ont une ferme volonté de faire mieux que les précédentes éditions du Mondial de handball», a conclu le président de la FRMHB.

La Fédération tient son A.G

La Fédération royale marocaine de handball (FRMH) tiendra, dimanche 7 janvier, son assemblée générale à l’hôtel suisse à Casablanca.
Il sera question d’élection d’un nouveau bureau. Le président de la FRMH, Abdelmoumen Jawhari, est pressenti pour être réélu à la tête de l’instance. Il déclare avoir le soutien d’un grand nombre de personnes qui sont pour la «stabilité» et la «continuité». Les adhérents devront ensuite discuter d’un projet de mise à niveau de ce sport. Ils souhaitent le voir conforté via la signature d’un contrat-programme avec le gouvernement.  

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *