Handball : L’équipe nationale en manque de moyens

Handball : L’équipe nationale en manque de moyens

«On a opté pour les jeunes pour avoir une équipe compétitive. Comme il est question de départ de quelques éléments nationaux de notre sélection nationale, on a fait appel à de jeunes sportifs qui ont beaucoup de volonté pour défendre les couleurs nationales que ce soit au Caire, lors des Jeux panarabes où en Angola, au cours des championnats d’Afrique», a dit Benaïssa Boujnouni, l’entraîneur de l’équipe nationale. «Les compétitions des championnats d’Afrique s’avèrent de plus en plus difficiles, ils seront plus rudes. Avant, les quatre premiers pays du classement général de ces championnats se qualifiaient automatiquement aux championnats de Monde. Aujourd’hui, seuls trois pays africains pourront se qualifier», ajoute-t-il.
L’équipe nationale de handball est en pleine préparation pour les Jeux panarabes qui se dérouleront au Caire du 12 au 18 novembre 2007. Les joueurs marocains comptent également participer aux championnats d’Afrique qui auront lieu en Angola du 8 au 21 janvier 2008. «Nous entamons la phase des préparations pour les Jeux panarabes, le 28 septembre. L’équipe nationale partira à Tétouan où elle restera dix jours, jusqu’à fin octobre. Le 1er novembre, les nationaux effectueront un stage d’entraînement en Tunisie  pendant dix jours. Durant de ce stage, les joueurs marocains participeront à un ensemble de matchs amicaux avec des clubs tunisiens», déclare à ALM M. Boujnouni.  Lors de la dernière édition des Jeux panarabes, qui s’est déroulée en Jordanie en 2003, le Maroc a décroché la médaille d’argent, derrière l’Egypte tenante du titre. Au championnat d’Afrique de 2005, organisé en Tunisie, le Maroc s’est classé 3e après la Tunisie, tenante du titre et l’Egypte en seconde position.
Le Maroc semble à présent en difficulté. Certains éléments de l’équipe nationale ont pris leur retraite, alors que la relève n’est pas encore assurée.  Il faudra  beaucoup de temps, selon les professionnels, pour pouvoir reconstituer une nouvelle équipe et s’imposer au niveau arabe et continental. «Après le départ de quatre ou cinq éléments de l’équipe nationale, l’équipe nationale s’est retrouvée dans une phase très difficile. L’ossature de l’équipe nationale est rajeunie, mais amoindrie, en même temps, puisque ces jeunes n’ont pas assez d’expérience pour prétendre décrocher des titres arabes ou africains», fait-il remarquer.
L’entraîneur national est donc en pleine prospection de jeunes talents qui pratiquent  le handball. Selon lui, c’est un travail à long terme que celui de constituer une équipe qui jouera les premiers rôles au niveau continental et arabe. Il faudra patienter deux à trois années pour pouvoir réaliser cette ambition, à en croire ce responsable.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *