Handball : l’expérience de la Rabita l’emporte

La Rabita de Casablanca a remporté, samedi à Salé, la prestigieuse coupe du Trône saison 2005-2006 en s’imposant (29-24) devant le Raja de Casablanca, grâce à son expérience et au talent de ses joueurs. Ainsi, les joueurs de la Rabita, bien organisés dans tous les compartiments, ont tenté dès l’entame du match de déstabiliser l’adversaire et d’imposer un rythme infernal par des offensives rapides et des tirs foudroyants.
Toutefois, la muraille défensive des Rajaouis et la tactique de leur entraîneur ont permis de garder le résultat nul jusqu’à la cinquième minute de jeu, lorsque l’arbitre a sifflé un penalty en faveur de la Rabita transformé par Khalid Barterra. Younes Tati, incontestablement l’homme du match, était derrière toutes les offensives de la Rabita en signant des buts de toute beauté et livrant des passes précises et décisives pour ses coéquipiers. Emportés par l’enthousiasme du public, les Verts ont réussi à maintenir les assauts des joueurs de la Rabita et à rétablir l’égalité à chaque fois que l’adversaire creusait l’écart. Un petit passage à vide au deuxième quart d’heure du match a permis aux protégés de Boujouni Benaissa de creuser l’écart et de prendre le match en main.
Dans les tous derniers moments de la première période, le remuant Adnan Mouqit cherchait Tati qui frappe en pivot et creuse l’écart à 19-12. Les choses vont tourner à la tragédie pour ce dernier, qui a contracté une blessure à la jambe gauche qui semblait un peu grave et qui l’a obligé de quitter le terrain. À la reprise, les Rajaouis se sont évertués à trouver une faille dans la défense adverse et remettre les pendules à l’heure en comptant sur la rapidité du Congolais Maya Matoulou, qui a réussi à marquer le premier point lors de la deuxième période.
Toutefois, les tentatives des Rajaouis n’ont pas duré longtemps et leurs offensives ont été mises en échec par l’expérience de l’adversaire qui a su gérer les débats et terminer le match en sa faveur (29-24). La Rabita s’était qualifiée pour la finale en battant le Raja d’Agadir, alors que le Raja de Casablanca avait éliminé le COD de Meknès aux demi-finales.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *