Hasna Benhassi : «Je pense que j’ai le droit d’être malade»

Hasna Benhassi : «Je pense que j’ai le droit d’être malade»

ALM : Comment vont les préparatifs pour le Championnat du monde d’athlétisme de Berlin ?
Hasna Benhassi : Je me prépare depuis huit mois. Je suis concentrée et penchée sur cette prestigieuse compétition internationale. Récemment, j’étais en Espagne, pour le Grand prix d’athlétisme de Madrid, grâce à Dieu et à tous les gens qui m’ont soutenue, j’ai obtenu la première place de l’épreuve du 800 m avec un chrono de 1min59sec03. Maintenant, je vais participer au meeting international de Tanger qui aura lieu dimanche.
J’espère que j’aurais l’occasion de faire une bonne course comme celle de Madrid et que je décrocherai une autre médaille. Après le meeting international de Tanger, je vais partir en stage d’entraînement en Espagne exactement à Sierra Nevada pour continuer mes préparatifs. Puis je serais aussi au meeting de Saragosse qui se tiendra le 19 juillet. À travers mes participations à ses épreuves internationales, j’accumulerai une bonne expérience qui me permettra de relever le défi des Mondiaux d’athlétisme à Berlin.

Pourquoi avez-vous déclaré forfait aux Jeux méditerranéens et trois jours plus tard, vous êtes monté sur le podium à Madrid ?
Je pense que j’ai le droit d’être malade. J’avais vraiment mal et j’avais des douleurs à mon épaule. Par conséquent, il me fallait deux jours de repos pour récupérer. Je tiens à mentionner que j’avais participé à l’âge de 18 ans en 1997 aux Jeux méditerranéens. J’avais décroché une médaille d’or et je pense aussi qu’il faut laisser l’occasion à d’autres jeunes et nouveaux prodiges pour montrer leurs performances.
Je pense que le résultat était satisfaisant en athlètisme. Plusieurs de ceux qui y ont participé, ont pu réussir et décrocher des médailles.

Après les prestations aux Jeux Méditerranéens, pensez-vous que nous aurez les mêmes chances dans les prochaines échéances ?
Absolument, surtout avec les hautes orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et son soutien financier. Le rôle de la Fédération royale marocaine de l’athlétisme (FRMA) est à mentionnner. Les athlètes n’auront aucun prétexte pour ne pas livrer de bonnes prestations. Toutes les conditions sont réunies pour sauver la face de l’athlétisme national et produire un athlétisme de qualité.
Les derniers Jeux méditerranéens nous ont montré les capacités de nos jeunes athlètes.

Quels sont vos objectifs ?
Mon objectif est de participer dans les prochains jeux olympiques de 2012. J’ambitionne de réaliser une belle prestation mieux que celle enregistrée aux Jeux de Pékin. J’espère également réaliser un bon résultat durant les championnats du monde et monter sur le podium.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *