Hassan Benabicha, nous pouvons remporter cette édition malgré la rude concurrence

Hassan Benabicha, nous pouvons remporter cette édition malgré  la rude  concurrence

ALM : Comment évaluez-vous votre participation au CHAN à ce stade de la compétition et quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées?

Hassan Benabicha : Pour une première participation au Championnat d’Afrique des Nations, puisque nous étions absents lors des éditions de 2009 et 2011, je peux vous dire que la qualification en quarts de finale est une bonne performance. J’ai suivi le dernier CHAN organisé au Soudan et j’ai remarqué que cette édition a réuni des équipes avec une armada de bons joueurs et un très bon niveau technique. Pour les difficultés, tout le monde en souffre. Mais les débuts ne sont pas toujours faciles. Nous avons envisagé une préparation de quatre jours à Maamoura à Rabat. Ce n’était pas évident, mais petit à petit nous avons commencé à nous améliorer.  

Etait-il facile d’aligner une équipe compétitive capable d’offrir la qualification au Maroc?

À vrai dire, ce n’est pas facile du tout d’aligner une équipe compétitive pour affronter le niveau élevé de ce championnat avec des formations difficiles à gérer comme le Mali, le Ghana, le Nigeria, le Zimbabwe entre-autres.

Maintenant que vous êtes en quarts, visez-vous le titre?

Je le souhaite de tout mon cœur, mais c’est très tôt de parler du titre. je crois que c’est faisable.
Nous pouvons remporter cette édition malgré la rude concurrence, car nous faisons confiance nos joueurs et à notre travail.  

Quels sont les joueurs sur lesquels vous allez compter en quart de finale?

Je ne peux rien vous dire pour le moment. Nous allons voir avec le staff médical l’état physique de chaque joueur et voir qui pourra jouer. Mais je compte faire des changements pour donner leur chance à tous les éléments de l’équipe.

Justement, certains observateurs du monde footballistique ont critiqué votre tactique et vos changements. Que leur répondez-vous?

Je sais très bien tout cela. Mais je sais aussi ce que je fais et comment gérer une équipe et je resterai confiant dans mes choix. Et celui qui veut faire des critiques, je lui réponds qu’elles sont les bienvenues. Car une chose est sûre, on ne peut pas plaire à tout le monde. Je vais continuer à travailler et à améliorer mes capacités et mes compétences.

Allez-vous adapter une nouvelle tactique pour le prochain tour?

Je tiens à vous dire que notre objectif était de passer l’obstacle du premier tour, et là nous avons pu franchir le cap et accéder aux quarts de finale. Donc, il n’y a pas de règle fixe pour réaliser un objectif. Nous allons préparer l’étape prochaine avec beaucoup de sérieux et de vigilance, mais sans pression, car c’est un match au finish. Nous ne devrons pas oublier qu’on va jouer contre l’équipe nigériane qui est parmi les formations favorites de cette édition. Donc il faut prendre tout son temps pour se préparer afin d’éviter un faux-pas dans ce match décisif.
 
Un dernier mot au public marocain?

Nous devons beaucoup à notre public qui nous soutient. Nous le respectons beaucoup et essayerons de le satisfaire.  

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *