H’cina, un joueur racé

Avant de pratiquer le basket-ball, H’cina était un joueur de football talentueux à l’âge de 17 et 18 ans au TAS sous la houlette du coach réputé feu Larbi Zaouli, ensuite feu Larbi Benbarek. Il a côtoyé à l’époque de grands joueurs tels que Ghazouani, Ferhat, Noumir, Krimau, pour ne citer que ceux-là. Sa carrière footbalistique fut achevée prématurément à cause d’une grave blessure au genou qu’il n’a pu opérer faute de traumatologue à l’époque. Après s’être rétabli par les moyens disponibles, H’cina rejoint Dar Al Atfal de Casablanca pour jouer au volley-ball ou il fut appelé en équipe nationale le temps d’Abderrazak El Allam, Essadiri, Boujedda, Chafik et consorts.
Les qualités physiques de Yassir ont fait de lui un joueur polyvalent, c’est pourquoi lors d’un match de basket-ball auquel il a pris part avec brio, H’cina fut orienté au basket-ball par deux hommes de métier, en l’occurrence Haj Bouhlal, ex-arbitre et ex-président de la commission des arbitres, et Mansour Lahrizi, spécialiste du basket et d’athlétisme et ex-membre fédéral de la FRMBB. À sa deuxième année avec la MEC (Dar Al Atfal de Casablanca) senior par sur-classement fort, alors qu’il était première année junior. Des joueurs que Yassir a côtoyés dans le temps, Kassi Bomar, Alami Hassan, Cherkaoui El Ghazouani, et Bouchaîb Soussi, Saleh Tadili, il était le plus jeune. En 1974, notre basketteur quitte la MEC pour signer au Club municipal de Casablanca (CMC) jusqu’en 1978, avec lequel H’cina s’est réjoui en décrochant avec son nouveau club trois titres dont un championnat maghrébin. Après quoi, c’était le début d’une carrière internationale. H’cina fut un joueur titulaire de l’équipe nationale depuis plus de14 ans. Attaquant de tout premier plan et grand buteur, son point fort les points critiques et délicats, H’cina était réputé également par son acharnement en défense et son plein de panache qui complète ses prestations par un jeu exceptionnel. Yassir et ses coéquipiers de l’équipe nationale des années 70 et 80 avaient le privilège de participer à plusieurs stages aux Etats- Unis d’Amérique.
Après un passé glorieux, H’cina a mis un terme à sa carrière de joueur pour se convertir en encadreur. En tant qu’entraîneur, Yassir a vécu des moments agréables en compagnie du TSC avec lequel il fut champion du Maroc et détenteur de la Coupe du trône dames en 1994-1995, puis comme manager de la SAMIR club avec lequel il accède en première division.
Après la dissolution de cette dernière, H’cina reste dans le circuit pour s’occuper de nouveau des jeunes catégories du TSC. Le 8 juillet dernier, le directeur de l’Entraide nationale a organisé un jubilé pour H’cina Yassir en guise de gratitude pour les services rendus à Dar Al Atfal en particulier et le basket-ball national en général.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *