Heras aux commandes de la Vuelta

Roberto Heras (US Postal), vainqueur de la Vuelta 2000, a fait un coup double samedi dans le contre-la-montre en côte de 11,2 km sur le col de Alto de Abantos (1re cat.), remportant la 20e étape de ce Tour d’Espagne cycliste et surtout ravissant le maillot or de leader à son compatriote Isidro Nozal pour 28 secondes. Dès qu’il a franchi la ligne, l’Espagnol s’est réfugié dans la voiture de son directeur sportif Johann Bruyneel et s’est assis pour voir l’arrivée du maillot or Isidro Nozal, qui comptait 1:55. d’avance sur lui avant l’étape. Nozal franchissant la ligne avec deux minutes et 23 secondes de retard sur lui, Heras s’effondrait en larmes: il venait, sauf surprise, de remporter la 58e édition de la Vuelta, la 21e étape dimanche ne comportant aucune difficulté. «J’étais vraiment ému. Ces derniers jours, on a accumulé beaucoup de tension en course et tout s’est relâché d’un coup», a affirmé Heras qui comptait 5:13. de retard sur Nozal à l’issue de la 13e étape! «Je suis parti à fond, je savais que chaque mètre comptait. Je savais qu’il me fallait prendre dix secondes au kilomètre et je ne croyais pas que c’était possible, a poursuivi Heras. J’étais très tendu lors des deux derniers kilomètres. On venait de me dire que j’avais 1 min 40-1 min 45 d’avance sur Nozal», a-t-il ajouté. Nozal s’est toutefois montré très fair-play en dépit de l’ampleur de la déception : « Je dois féliciter Roberto Heras. Il a gagné parce qu’il le méritait. C’est vraiment dur pour moi, d’abandonner la tête du général le dernier jour mais il faut admettre qu’il y a trois semaines, je n’imaginais même pas vivre tout cela. Cette 2e place est une victoire même si je suis très triste. J’ai accusé la fatigue des trois semaines». L’équipe Once a bu le calice jusqu’à la lie puisque Igor Gonzalez de Galdeano a, lui, terminé à la 41e place à 2:19. de Heras, mais surtout à 2:05 de Alejandro Valverde (Kelme), 2e de l’étape qui lui ravit la 3e place du podium. L’équipe perd aussi la tête du classement par équipes qu’elle occupait depuis le début de la Vuelta au profit de ibanesto.com.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *