Hewitt-Clijsters, le couple d’Indian Wells

L’Australien Lleyton Hewitt a surclassé dimanche le Brésilien Gustavo Kuerten 6-1, 6-1 en une heure à peine de jeu, alors que sa campagne Belge Kim Clijsters s’est imposée chez les dames aux dépens de l’Américaine Lindsay Davenport 6-4 7-5. L’exploit d’un couple remportant les deux finales d’un tournoi majeur ne s’est pas reproduit depuis 1974, quand Chris Evert et Jimmy Connors se sont imposés à Wimbledon. Andre Agassi et Steffi Graf, aujourd’hui mariés, se sont fiancés après leurs victoires à Roland-Garros en 1999.
Signe de sa domination, Hewitt, tête de série numéro un, n’a commis que 10 fautes directes contre 30 au Brésilien. Il a aussi marqué 19 points gagnants. Le Brésilien avait tout de même dû battre l’Allemand Rainer Schüttler plus tôt dans la journée (6-2 3-6 6-2), la demi-finale ayant été interrompue la veille par la pluie. Fatigué, Kuerten a surtout salué la valeur de son adversaire. «Si Hewitt maintient un niveau comme celui-là, il faudra bientôt le comparer à Andre (Agassi) ou Pete (Sampras). S’il continue comme cela, il gagnera sept ou huit tournois du Grand Chelem». La victoire de Kim Clijsters, la deuxième en tournoi cette saison, s’est révélée plus difficile que celle de son compagnon. Menée 3-1 au premier set, la numéro trois mondiale a égalisé à 3-3 puis réussi à prendre la manche au bout de sa quatrième balle de set, à 4-5 service Davenport. Le scénario du début de match s’est reproduit à l’identique dans le deuxième set. L’Américaine s’est détachée 3-1, Clijsters est encore revenue à 3-3 grâce à une double faute de Davenport.
La joueuse de 19 ans compte désormais 12 titres à son palmarès. Elle s’est qualifiée à quatre reprises pour une finale cette année, s’imposant deux fois, la première à Sydney en janvier.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *