Hippisme : Le G.P Hassan II remporté par Zoubayd

Hippisme : Le G.P Hassan II remporté par Zoubayd

Considéré comme l’un des événements phares de la saison hippique, le Grand prix feu Hassan II, qui a eu lieu dimanche dernier à l’hippodrome Rabat-Souissi, a été remporté par le cheval Zoubayd, propriété du haras royal monté par Gérard Rivases en 2 mn 17, suivi par le cheval Diwa, monté par Zerkane, propriété de l’écurie de Zakaria Hakam. La troisième place, elle, est revenue au cheval libre de la même écurie monté par Thierry Jarnet, qui a déçu les parieurs. Seconde attraction de cette journée : le Grand prix de Feu le Prince Moulay Abdellah (1700 m), réservé aux chevaux pur-sang arabe de 3 ans et plus. Cette compétition a été dominée, comme prévu, par l’écurie d’Azzeddine Sedrati, chef de file des éleveurs du pur-sang arabe. Ainsi le cheval Adnane de l’écurie Sedrati, monté en confiance par le cavalier Driss Lazrak, s’est adjugé aisément la première place, suivi du cheval Haiki de la même écurie, monté par Bouchaib Fekkar. Quand au cheval Gamil, propriété d’Essabek, monté par Said Madihi, il s’est contenté de la troisième position.
À l’issue de ces épreuves, des superbes coupes ont été remises aux propriétaires des lauréats en présence de nombreuses personnalités civiles et militaires, dont le docteur Ahmed Slimani de la société de l’encouragement du cheval. «L’administration de tutelle est toujours à l’écoute des éleveurs pour la promotion de l’utilisation du cheval d’une manière générale et des activités hippiques en particulier» a déclaré à «Aujourd’hui Le Maroc» Slimani.
De son côté, le docteur Azzedine Sedrati a fait savoir que l’hippisme national ne fait que progresser grâce aux efforts fournis par tous les intervenants dans ce domaine. Avant d’ajouter «Nous pouvons, désormais, nous mesurer à l’étranger. Nous devons également développer les métiers du cheval». Quant à l’heureux lauréat du Grand prix de Feu Hassan II, Gérard Rivases, il n’a pas caché sa joie après son succès. «Je suis heureux de gagner ce prestigieux trophée, surtout que mon premier titre, le Grand prix Mohammed V, remonte à 1972», a confié ce dernier à ALM.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *