Hitzfeld-Ballack : Premier round

Le torchon brûle entre l’international allemand Michael Ballack et son entraîneur au Bayern Munich, Ottmar Hitzfeld. Le joueur critique le coach et ce dernier réplique en menaçant de corriger le premier. Ottmar Hitzfeld a ainsi annoncé mardi après midi à l’issue de l’entraînement que le milieu de terrain international allemand se verrait infliger «une forte amende plus élevée que celle payée par Claudio Pizarro». la presse allemande évoque le chiffre de 20.000 euros.
L’attaquant péruvien du bayer, Pizzaro, avait écopé de 10.000 euros d’amende en janvier dernier lors du stage du club pour avoir critiqué la tactique d’Hitzfeld. La position de l’entraîneur est claire : «Il s’agit de travailler dans le calme, que chacun se mette au service de l’équipe et que le succès du Bayern l’emporte sur tout». A l’origine de ce différend, une interview parue sur les colonnes du bi-hebdomadaire Kicker du lundi. Ballack, 26 ans, recruté à l’intersaison au Bayer Leverkusen, avait notamment lancé: «Quand on me recrute, on doit savoir que je suis un milieu de terrain-buteur. Et l’on peut aussi essayer de faire en sorte que je joue un peu ainsi. Mais nous avons par ailleurs d’autres joueurs offensifs. C’est dommage pour moi. Si l’entraîneur veut que nous jouions ainsi, d’accord. Le succès lui donne raison. Mais sur la durée, je veux jouer plus dans la surface de réparation».
Auteur de 17 buts l’an passé avec Leverkusen, contre 7 pour l’instant avec l’actuel leader de Bundesliga, il avait aussi ajouté: «Avec autant de potentiel offensif, on devrait réfléchir à sacrifier un joueur défensif. Mais cela relève de l’entraîneur, c’est lui qui préconise le système. Mais mon jeu n’est pas optimal ainsi. Un autre joueur pourrait en faire autant. Je suis très en retrait.
Quand on recrute un joueur offensivement dangereux comme moi, il faut l’employer en conséquence. Il ne faut pas le violer, il ne faut pas lui demander immédiatement de revenir en arrière quand il joue pour une fois devant».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *