Hommage madrilène à Di Stefano

Hommage madrilène à Di Stefano

Le Santiago-Bernabeu, stade mythique de la capitale espagnole, a vibré mardi soir en hommage à l’une des grandes stars du Real, l’Argentin Alfredo Di Stefano. A l’occasion du 25ème Trophée portant le nom du non moins célèbre président du club, les Madrilènes, qui n’ont aligné que leurs remplaçants, ont eu raison de l’équipe argentine de River Plate (3-1). Cette rencontre, pourtant très attendue par les supporters du club et fans du célèbre meneur de jeu, n’a pas atteint les sommets. Et c’était une chose somme toute prévisible. En effet, le Real Madrid se plaint depuis toujours de la surcharge du calendrier. C’est pour cela que pour la rencontre hommage, les stars Raul, Ronaldo et Figo ont été dispensées. Les autres grandes figures des Merengues ont pour leur part joué moins d’une mi-temps : David Beckham (36 minutes), Zinédine Zidane (45 minutes) et Roberto Carlos (45 minutes). Durant toute la seconde période, les onze Madrilènes qui étaient présents sur la pelouse étaient tous des remplaçants du Real. Même le public a brillé par son absence, la rencontre s’étant déroulée devant quelque 30.000 spectateurs seulement, une affluence médiocre pour le Real. Lors de cet hommage, le « flèche blonde », Alfredo Di Stefano, désormais surnommé « le premier galactique » par la presse espagnole, a reçu des dirigeants madrilènes une plaque commémorative en « remerciement » de sa trajectoire au club merengue. Les trois buts du Real ont été signés par l’ancien joueur de River (1996-1998), l’Argentin Santiago Solari, remplaçant au Real en match officiel à la 55ème minute, et par l’Espagnol Javier Portillo, doublure de Ronaldo, et auteur d’un doublé (58ème et 70ème). Lucho Gonzalez a sauvé l’honneur argentin d’une frappe joliment placée à la 79ème. Président d’honneur du club qu’il a conduit à cinq sacres européens consécutifs (1956-1960), Di Stefano, ancien joueur de River Plate, avait fait ses débuts avec le Real, il y a tout juste 50 ans le 23 septembre 1953 contre Nancy. La légende Di Stefano a beaucoup marqué le football espagnol, non seulement sur le terrain, mais également parce qu’il a été à l’origine d’une crise entre le club de la capitale et le FC Barcelone. Alors que le meneur de jeu jouait avec River Plate, il avait quitté le championnat argentin pour Millionarios en Colombie en raison de problèmes économiques. Pour le recruter, le club madrilène ayant négocié avec Millionarios alors que le Barça avait négocié avec River Plate. Le général Franco avait alors tranché cette affaire d’Etat : Di Stefano devait jouer deux saisons pour le Real puis deux saisons au FC Barcelone. La « Flèche blonde » ne devait finalement aller à Barcelone que bien des années plus tard, en 1963, pour jouer avec l’Espanyol après s’être brouillé avec Santiago Bernabeu.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *