Houcine Kharja : «Je n’ai eu aucun problème avec Rachid Taoussi»

Houcine Kharja : «Je n’ai  eu aucun problème avec Rachid Taoussi»

ALM : Quelle est la nature de votre différend avec l’entraîneur Rachid Taoussi?
Houcine Kharja :  Je n’ai aucun différend avec le sélectionneur national, je vous l’assure et je tiens à le préciser.

Quelle lecture faites-vous du tirage au sort qui a placé le Maroc dans le groupe A?
Encore une fois le Maroc hérite du pays hôte. Je pense que ça sera un groupe difficile, mais pas impossible. Le plus important reste le premier match, donc il faudra impérativement le gagner pour bien se lancer.

Comment évaluez-vous le groupe constitué par le sélectioneur Rachid Taoussi?
Je ne peux pas évaluer le groupe du sélectionneur, car je ne connais pas encore la liste des joueurs qui iront à la CAN-2013, mais je peux dire que ceux qui ont participé aux deux matchs sous sa houlette, notamment celui du Mozambique, ont livré un très bon jeu.

Quelles sont les chances du Maroc lors de cette CAN-2013 ?
Nous avons les mêmes chances que toutes les autres équipes. Le Onze national a la possibilité de réaliser une très bonne CAN au vu des bonnes conditions (infrastructures, pelouse, stade, etc.) en Afrique du Sud. Il faut rappeler que personne n’attendait que la Zambie arriverait à remporter la CAN-2012, donc toutes les équipes auront leur mot à dire.

Avez-vous des ambitions pour ce rendez-vous africain ?
Ici à Al-Arabi Sports Club au Qatar, je joue titulaire dans tous les matchs. Et je m’entraîne dur pendant la semaine pour garder mon niveau et mon endurance, donc je serai prêt si le sélectionneur national faisait appel à moi pour le Mondial africain.

Selon vous, lequel conviendrait au Maroc, un sélectionneur marocain ou étranger ?
Un sélectionneur marocain ou étranger, peu importe, ce qui compte c’est l’équipe, après c’est clair qu’il y a de très bons entraîneurs au Maroc, donc c’est bien qu’ils aient leur chance d’entraîner l’équipe de leur pays. C’est le plus grand honneur pour eux et donc une grande fierté pour nous Marocains de réussir avec un entraîneur local.

À votre avis à quoi est dû le recul du football national ?
Le recul du football national est dû au manque de stabilité. Il y a trop de changements d’entraîneurs, ce qui implique forcément des changements dans le choix des joueurs. Et donc aucun automatisme ni aucune cohésion entre les joueurs. L’Égypte, par exemple, a eu ses moments de gloire avec un entraîneur et un groupe qui n’ont pas changé pendant des années.

Comment les choses se passent-elles avec votre club ?
Je joue tous les matches, j’ai inscrit 3 buts pour le moment, les résultats ne sont pas très bons, mais on travaille pour changer la donne. Je suis courtisé par d’autres clubs, mais je suis concentré sur mon club actuel.

Envisagez-vous de quitter l’équipe nationale après la Coupe d’Afrique 2013?
Tout d’abord j’espère y participer à cette CAN, et je n’ai pas en tête de quitter l’équipe nationale. Je viens à peine d’avoir 30 ans il y a dix jours, donc je ne me sens pas du tout vieux surtout quand je vois beaucoup d’équipes nationales qui comptent parmi elles des joueurs âgés de plus de 33 ou 34 ans. Merci et vive le Maroc !

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *