Huit sportifs ont quitté la compétition

Huit sportifs ont quitté la compétition

Quelques jours seulement après l’ouverture des Jeux olympiques 2008 de Pékin, huit Marocains sur les 47 engagés ont été éliminés. Ce sont les boxeurs Tahar Tamsamani, Mehdi Ouatine, Mehdi El Khalsi et Said Rachidi. Le vice-président de la Fédération royale marocaine de boxe (FRMB), Mohamed Laminini, a affirmé que Mehdi Ouatine, éliminé aux points (10-1) au 1er tour des -57 kg devant le Mongolien Enkhzorig Zorigtbaatar, lundi à Pékin, était victime de la partialité des juges. Ouatine avait marqué à plusieurs reprises des points évidents mais seulement ceux de son adversaire étaient pris en considération par les juges, a déclaré Laminini. Devant cette situation, la fédération a décidé de porter plainte auprès des instances concernées pour contester l’attitude des juges, a noté le responsable de la fédération. Sur les dix pugilistes nationaux qui ont pris part aux jeux, seul Driss Moussaid a pu franchir le cap du premier tour, aux dépens de l’Australien Todd Kidd. Il affrontera demain le Cubain Iglesias Sotolongo.  Par ailleurs, les judokas Rachid Rguig (-66kg) et Younès Ahmadi (-60kg) et Safouan Attaf ont quitté à leur tour la compétition. Quatre Judokas ont représenté la nation à Pékin. En plus de Rachid Rguig,  Younès Ahmadi et Attaf Safouane (-81kg) on retouve aussi Mohamed Al Asri (-90 kg). Les compétitions du judo se poursuivront jusqu’au vendredi 15 août. Les millieux sportifs nationaux fondaient de grands espoirs sur le judo afin de remporter des médailles et de rompre avec ces précédentes participations olympiques jusqu’à présent infructueuses. Le Maroc a toujours été présent à travers le judo sans pour autant parvenir à décrocher des médailles. En 2004, à Sydney, les judokas nationaux ont quitté prématurément la compétition. Ils n’avaient pas réussi à dépasser le stade du premier tour. En plus, le Maroc était représenté par deux judokas. Il s’agit de Adil Belgaïed et Younes Ahmadi. Dans l’épreuve de l’escrime Aissam Rami qui participe pour la deuxième fois aux Jeux Olympiques n’a pas pu franchir le cap du premier tour. Aujourd’hui, la nageuse Sara El Bikri tentera de relever le défi du 200 m brasse et se qualifier aux demi-finales. L’épreuve du 100 m brasse a été remportée hier, mardi, par l’Australienne Leisel Jones, avec un chrono de 1 min 05 sec 17/100è, soit le deuxième chrono de tous les temps. Détentrice du record du monde de l’épreuve (1 : 05 : 09) depuis deux ans et championne du monde en titre, Jones a remporté le premier titre olympique de sa spécialité après ses médailles de bronze en 2004 à Athènes et d’argent en 2000 à Sydney. Les 2è et 3è places sont revenues respectivement à l’Américaine Rebbecca Soni, auteur d’un chrono de 1 min 06: 73, et l’Autrichienne Mirna Jukic, championne d’Europe en titre avec un chrono de 1 min 07 sec 34/100è. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *