Incident Nice-OM : le supporteur de l’OM se rend

Le supporteur de l’Olympique de Marseille (1re div. française de football), qui s’était constitué prisonnier à Narbonne (sud), a avoué avoir introduit et lancé l’explosif qui a grièvement blessé à la main un sapeur pompier, dimanche soir au début du match de championnat Nice-Marseille.
Ce supporteur, Fabien Bouchira, étudiant de 21 ans demeurant à Coursan, près de Narbonne, a été transféré au cours de la nuit de mardi à mercredi à Nice (sud-est).
Dès le début de son interrogatoire, il a reconnu être celui qui avait introduit à l’intérieur du stade du Ray et jeté sur la pelouse le gros pétard qui, en explosant, a déchiqueté la main droite du sapeur pompier Anthony Roko, 20 ans, dont deux doigts ont été sectionnés, a indiqué le vice-procureur de Nice, Mario Agneta.
M. Agneta a ajouté qu’il allait, dès mercredi soir, demander une prolongation de la garde à vue de Fabien Bouchira, qui doit être présenté au parquet ce jeudi pour être mis en examen pour "violence avec arme ayant entraîné une infirmité". Il encourt une peine de 10 ans de prison. Le groupe des "Fanatics", l’un des huit groupes de supporteurs constitués de Marseille, avait reconnu, mardi dans un communiqué, que l’un de ses membres était à l’origine de l’accident du pompier blessé.  «Les supporteurs ont montré leur sens de la responsabilité, pris conscience de la gravité des faits et marqué leur solidarité" avec ce pompier», a expliqué le pape Diouf, à la sortie d’une réunion avec les clubs de supporteurs au siège du club. Dans leur propos, le présumé coupable n’a pas été épargné. Les membres de son groupe de supporteurs ont condamné cet acte et reconnu leur responsabilité, a ajouté le président marseillais, assurant que les clubs de supporteurs "se sont engagés à plus de vigilance, et à sensibiliser leurs membres au problème de la sécurité". Le groupe des Fanatics a exprimé son soutien au jeune pompier et a condamné "ce genre de comportement inadmissible".

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *