IRT : Préserver le fauteuil et rien d’autre

IRT : Préserver le fauteuil et rien d’autre

Contraints au nul par le Hassania, les hommes de Khairi savent qu’il va falloir cravacher ce dimanche pour récupérer les points laissés à domicile.

Des combats de titans sont à l’ordre du jour pour le compte de cette 24ème journée de la Botola Maroc Telecom D1. Une journée encore tronquée. En effet les deux rencontres MAT-RSB et RCOZ-RCA n’auront pas lieu en raison de l’engagement des Berkanis et Casablancais en Coupe de la CAF.

Dans ce cas, contentons-nous de passer en revue ce qui nous est proposé comme menu. Profitant du faux pas du Raja et du partage de points de son poursuivant immédiat, le Hassania, l’IRT a conforté sa place de leader. Hammoudane a donné une victoire plus que précieuse face à l’OCS (1-0). Celle-ci a permis aux hommes de Driss Lemrabet de prendre une option sur le titre. Contrairement aux Khénifris, adversaires du jour, qui sont en baisse de régime. Ils bataillent pour assurer leur maintien. Le défi qui se présente à eux est de taille. Les Chibi, Chihat, Gâadaoui et compagnie doivent afficher un autre visage à domicile pour espérer tirer leur épingle du jeu. Car ça commence à être compliqué. Et le pénalty raté par Issam Boudali aux ultimes minutes du temps additionnel face au KACM risque de peser lourd en fin de saison.

Juste après et dans la soirée, l’OCS reçoit le Hassania dans un duel qui s’annonce brûlant. Contre l’AS FAR, les potes de Jalal Daoudi ont été tenus en échec la semaine écoulée, le troisième d’affilée. Résultat qui a permis au chef de file de creuser l’écart les séparant. Plus collectif et plus efficace, le team abdi est intraitable à domicile. Les protégés d’Amine Benhachem avaient signé une prestation honorable mais n’avaient pas empêché la défaite face au club du détroit. Soussis et Abdis n’ont qu’un seul but, gagner. La victoire fait toujours du bien. Elle donne un nouvel élan. Réponse à l’issue des quatre-vingt-dix minutes.

Quant à l’équipe marrakchie, elle a la même mauvaise mine que la saison écoulée. Son déplacement au stade Moulay Hassan s’annonce périlleux. Tellement l’obstacle paraît infranchissable. Vu l’état d’esprit des Fussistes, les poulains de Youssef Meryana devront batailler dur pour éviter le scénario qu’a vécu le Raja. Un succès logique tant l’équipe coachée par Walid Regragui a dominé les débats. Elle est déterminée à récidiver face aux hôtes du jour. Ces derniers seront-ils prêts à résister à l’engagement adverse ?

L’autre affiche qu’abritera le complexe Mohammed V promet d’être spectaculaire. Elle opposera le WAC à l’OCK : deux poids lourds. Les deux formations ont toujours attiré un public des grands jours. Elles ont nettement progressé même si elles n’ont pas encore montré leur vrai visage. Bidaouis et Khouribguis ont renoué avec la victoire lors de la précédente journée aux dépens respectivement du Racing et du RCOZ. Un succès qui a permis au WAC de bondir de la 8e à la 6e place et avec un match en moins et à l’OCK d’assurer son maintien et de respirer donc mieux. Bref, on doit s’attendre à un match très ouvert loin de toute pression. Dans ce cas, il est bien difficile d’avancer qui en sortira vainqueur.

Passons maintenant pour conclure cette journée inachevée avec deux chocs aux rendements opposés. L’ASFAR se déplace chez le CRA et le DHJ reçoit le RAC.

Les résultats de ce dernier sont décevants. Il reste sur quatorze défaites concédées et pointe à la dernière place synonyme de relégation. Et pour couronner le tout : un compteur bloqué à treize unités. A dire vrai, c’est dérisoire comme patrimoine. Devant une telle situation, on ne sait pas comment les partenaires de Chago peuvent relever la tête, retrouver la confiance et inquiéter une formation doukkalie pénible à manier at home. Idem pour l’ASFAR qui sera à rude épreuve au stade Saniat Rmel où l’attend de pied ferme le club rifain d’Al Hoceima. En quête de rachat après leur déroute face aux Rojiblancos lundi dernier, les coéquipiers de Saïdi doivent impérativement gagner et marquer des buts afin de se réconcilier avec leurs supporters. Une chose est sûre, depuis le limogeage du technicien Pedro Benali, les séries positives et négatives se succèdent. Qu’en sera-t-il face à l’armada militaire ? Celle-ci alterne le bon et le moins bon. Contraints au nul par le Hassania, les hommes de Khairi savent qu’il va falloir cravacher ce dimanche pour récupérer les points laissés à domicile. Pour y arriver, il faudra se montrer plus réaliste que face au club soussi.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *