IRT-SM, le choc des mal-classés

Le championnat national du groupement national de football de première division reprend le week-end prochain avec, seulement, quatre rencontres au programme. Pour le samedi 2 mars, le Hassania d’Agadir, leader du championnat national, recevra sur son terrain d’El Inbiâat, et devant son public, le FUS de Rabat. Les hommes de M’hamed Fakhir, grands bénéficiaires du match nul de leurs poursuivants immédiats, les Rouge et Blanc, face au MAS dimanche dernier, auront affaire à un adversaire en perte de vitesse. Sur le papier, les pronostics se penchent en faveur des Gadiris.
Mais les Rbatis, auteurs d’une surprenante victoire à l’extérieur face au Raja de Casablanca, vont essayer de rééditer l’exploit, samedi prochain à Agadir. Les trois autres matchs de la 20e journée auront lieu dimanche.
À Settat, la RSS accueillera la lanterne rouge du championnat national. Les locaux n’ont pas droit à un faux-pas s’ils veulent rester en première division. Euphoriques, après leur dernier succès face au MAS, les Mellalis comptent aller jusqu’au bout de la compétition, même si leur réveil est venu sur le tard.
L’autre match des mal-classés est celui qui mettra aux prises l’IRT au Stade Marocain. Les deux équipes se connaissent très bien. Elles ont, comme point commun, de trop laisser filer les points aussi bien à domicile qu’à l’extérieur. Toute défaite dans les prochaines journées risque de leur coûter très cher.
Décevant at home, le club nordiste, 13e à l’issue de la 19e journée avec 19 points, tentera de se ressaisir et par la même, se réconcilier avec son grand public.
Pour sa part, le Stade Marocain n’a pas encore perdu l’espoir du maintien en GNF I puisqu’il n’a besoin que de quatre points pour sortir de la zone de relégation. Toujours pour la 20e journée, le groupement national de football a décidé de reporter quatre autres rencontres. Il s’agit du match FAR-CODM programmé pour le 9 mars prochain et le MAS-KACM pour le 10 mars.
Pour ce qui est des deux rencontres WAC-TSC et l’IZK-RCA, elles ont été reportées pour le 13 mars. À signaler que la programmation des matchs du championnat national du GNF I ne cesse de susciter la déception des clubs. Après le WAC, c’est le tour cette fois-ci à son frère ennemi de lui emboîter le pas. Le champion en titre se dit lésé par le planing du GNF. Et pour cause : les Vert et Blanc se trouvent privés d’un certain nombre de joueurs retenus dans les équipes nationales (juniors et olympique). Chose qui, selon les dirigeants du Raja, aura un impact négatif sur le parcours du club aussi bien en championnat national qu’en coupe d’Afrique des clubs champions.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *