Italie-Allemagne : le choc des titans

Italie-Allemagne : le choc des titans

Deux grandes équipes européennes, l’Italie et l’Allemagne, croiseront le fer ce soir à Dortmund. Et un seul objectif : arriver à Berlin. Une demi-finale qui s’annonce serrée. Les deux formations se rencontrent ainsi pour la cinquième fois lors des phases finales de cette compétition.
Les Allemands, n’ayant jamais réussi à s’imposer contre la "Squadra Azzurra", comptent faire de cette demi-finale une exception. Cette fois-ci, les Allemands auront l’avantage de jouer sur leurs terres et devant leur public.  
À la veille de l’arrivée de la sélection allemande à ce stade de la compétition, l’ensemble de la presse local a appelé les hommes de Jürgen Klinsmann à continuer. «Demi-finale, la fête continue», a titré le quotidien berlinois "Tagesspiegel".  «5-3 ! La fête continue», a écrit également le quotidien le plus lu "Bild". «Oh ! comme c’est beau, cela pourrait continuer ainsi éternellement,» s’exclamait le quotidien. Pourtant et contrairement à la sélection italienne, la Mannschaft a trouvé des difficultés pour décrocher le ticket de la demi-finale. Il fallait recourir aux tirs au but pour départager les deux équipes. Et c’était le gardien allemand, Jens Lehmann, qui sauva les siens. «Notre héros s’appelle Jens Lehmann. Il a arrêté deux penaltys, il est notre "main de Dieu"! On ne liait jusqu’à présent le terme de "main de Dieu" qu’à Maradona», estime "Bild". Aujourd’hui, la sélection du pays hôte semble confiante et vise déjà le titre. Une confiance qui a même poussé Michael Ballack à plaisanter en affirmant que l’Allemagne n’a aucune chance de remporter la demi-finale de la Coupe du monde face à l’Italie en s’appuyant sur les récentes confrontations entre les deux pays. «Nous avons perdu 4-1 avec l’Allemagne et 4-1 avec le Bayern à Milan. Dans le fond, nous n’avons aucune chance, non ?», a-t-il déclaré. Après tout, qui a dit que les Allemands n’avaient le sens de l’humour ? Mais ce soir, il leur faudra plus que cela pour pouvoir terrasser l’Italie de Marcello Lippi.
En effet, depuis le début de la Coupe du monde, la sélection italienne n’a cessé d’améliorer son jeu. En quart de finale, l’Italie a largement dominé l’équipe de l’Ukraine en s’imposant sur un score de (3-0). Elle a prouvé qu’elle peut encore impressionner. Elle a prouvé aussi que la flamme du foot italien n’est pas prête de s’éteindre.
Cependant, dans un pays secoué par le scandale du Calcio, le seul espoir des Italiens repose désormais sur Lippi et ses hommes pour éviter que cette année soit désastreuse. Durant ce match, les joueurs italiens seront donc soumis à une forte pression.
En plus du verdict qui attend certains clubs italiens -comme la Juve- et qui risquent d’être relégués en Série B, les "Azzurris" ne se sont pas encore remis du choc provoqué par la récente tentative de suicide de l’ancien défenseur international Gianluca Pessoto. Mais attention, il ne faut jamais sous-estimer la "Squadra Azzurra". L’Italie brisera-t-elle une nouvelle fois le rêve allemand ? En tout cas, la Mannschaft, elle, veut prendre sa revanche. Bref, le match s’annonce prometteur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *